Vous êtes ici Liste d'outils

Article 1

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
« Marie, j’ai trop mal à la gorge. »


Par Louise Poirier, Hôpital Maisonneuve-Rosemont

our les parents comme pour les éducateurs, il n'est pas toujours facile de savoir quelle importance accorder à ce « mal de gorge » d'apparence bénigne, mais qui est souvent incommodant et dont on craint les complications.

Il existe deux formes de pharyngite : la pharyngite virale et la pharyngite bactérienne.

L'inflammation de la gorge, appelée le plus souvent pharyngite, est l'une des infections les plus fréquentes chez les enfants et l'une des principales causes de consultation en pédiatrie et en médecine générale.

Il existe deux formes de pharyngite : la pharyngite virale et la pharyngite bactérienne. La pharyngite virale se présente souvent lors d'une infection globale des voies respiratoires supérieures. Elle s'accompagne alors d'un écoulement nasal et le mal de gorge est rarement la plainte principale de l'enfant. La pharyngite bactérienne est causée dans presque tous les cas par une bactérie appelée streptocoque b-hémolytique du groupe A (S. pyogenes). Elle est la seule cause de pharyngite qui nécessite l'administration d'un antibiotique. Elle s'accompagne plus souvent de fièvre et de sécrétions purulentes au niveau du pharynx ou des amygdales, mais ces signes cliniques peuvent se retrouver également dans les pharyngites virales. La distinction entre les deux types de pharyngite est très difficile sans le recours à une analyse de laboratoire.

Parfois, le streptocoque du groupe A produit une toxine qui peut être responsable d'une éruption cutanée : la scarlatine. Celle-ci se manifeste par une langue d'aspect framboisé et par une discrète rougeur de la peau, de texture « papier sablé » qui disparaît à la pression et qui se situe au niveau du cou, de la poitrine, de l'abdomen et de la face interne des cuisses. On peut trouver également des rougeurs dans les plis du coude ou aux aisselles. La pharyngite streptococcique peut aussi se compliquer d'une otite, d'une sinusite, d'un abcès périamygdalien ou d'un impétigo. Plus rarement, la bactérie peut causer une vaginite ou une infection de l'anus.

Devant un enfant qui présente un mal de gorge, le médecin doit faire la différence entre une pharyngite bactérienne et une pharyngite virale, celle-ci étant beaucoup plus fréquente et ne nécessitant pas de traitement. Le diagnostic repose donc surtout sur la détection du streptocoque du groupe A par le prélèvement des sécrétions de la gorge qui sont acheminées à un laboratoire où l'analyse sera effectuée.

Le traitement antibactérien a plusieurs objectifs. Il diminue la durée des symptômes et abrège la période durant laquelle l'enfant est contagieux par les gouttelettes provenant de son nez ou de sa gorge (24 heures après le début du traitement antibiotique approprié, comparativement à 10 jours ou plus sans traitement). Il permet également de prévenir une maladie grave, le « rhumatisme articulaire aigu », qu'on voyait fréquemment avant l'utilisation des antibiotiques et qui malheureusement se rencontre encore dans les pays moins développés.

Dernière mise à jour :
29 mai 2009