Vous êtes ici Liste d'outils

La boîte aux lettres

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Prévention et traitement des poux de tête - Les huiles essentielles : partie de la solution ou du problème?


Par Julio C. Soto, Institut national de santé publique du Québec

Des parents et des intervenants nous ont questionné sur l'emploi seuls ou combinés avec d'autres ingrédients, de produits à base d'huiles essentielles. Il s'agit de concentrés de plantes aromatiques faisant partie de ce qu'on appelle l'aromathérapie, forme de médecine douce datant du temps des Croisades ! Plusieurs essences à base d'huiles (coco, olive, cannelle, anis, camomille, eucalyptus, jasmin, romarin, lavande, jojoba, etc.) ont été utilisées pour traiter ou prévenir l'infestation par les poux de tête.Toutefois, les huiles essentielles contiennent des ingrédients actifs, pouvant être toxiques, à base de phénols, cétones, oxydes et aldéhydes en quantités importantes, auxquels on ajoute parfois de l'alcool (de la vodka, selon une recette populaire) pour perméabiliser la « peau » des poux et faciliter l'entrée du produit. Or, ces huiles s'absorbent aussi facilement par la peau humaine (en particulier celle des enfants) et entrent rapidement dans la circulation sanguine. Si on utilise un produit en aérosol, les voies respiratoires et les muqueuses serviront de porte d'entrée aux ingrédients actifs dans l'organisme. La toxicité de ces ingrédients a été rapportée par plusieurs études et elle ne laisse pas de doutes. Par contre, leur efficacité reste « anecdotique » et peu documentée scientifiquement. Un autre de leurs effets pervers réside dans le faux sentiment de sécurité des parents qui, croyant tenir leurs enfants à l'abri d'une infestation, négligent les règles élémentaires de surveillance et d'examen régulier des cheveux. En conclusion, comme le disait une collègue de l'Estrie, l'utilisation de ces produits équivaut à une profession de foi qui n'est pas sans risque.

Pour en savoir plus, lire l'article « À vos gardes ! Les poux de tête sont de retour... les remèdes miracles aussi ! » (Bye-bye les microbes !, décembre 2001).

Dernière mise à jour :
30 avril 2009