Vous êtes ici Liste d'outils

Article 1

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Infections transmises par des aliments... gare à la maladie du hamburger !


Par Sylvie Provost, Direction de la santé publique des Laurentides

Chaque année, au Québec, de nombreux cas d’infection d’origine alimentaire (eau ou nourriture contaminée) sont signalés aux directions de la santé publique. La maladie du hamburger est un exemple de ce type d’infections parfois grave qui peut être évité par la manipulation adéquate des aliments.
L’été arrive, on sort le barbecue. Attention à la maladie du hamburger ! Bien sûr, il ne s’agit pas ici d’une fringale incontrôlable de hamburgers, mais plutôt d’une infection de l’intestin, soit la « colite hémorragique ».

Les personnes infectées peuvent transmettre
le microbe aux gens qui entrent en contact avec elles.

Cette infection est causée par une bactérie au nom savant : Escherichia coli O157:H7 ! On peut s’infecter en mangeant de la viande insuffisamment cuite (surtout du bœuf mais aussi de la volaille, du porc, de l’agneau) ou en buvant des produits non pasteurisés, comme du lait ou encore certains jus. Les personnes infectées peuvent transmettre le microbe aux gens qui entrent en contact avec elles.

Et les hamburgers dans tout cela ?

À l’abattoir, les bactéries provenant de l’intestin de l’animal contaminent la viande. Lorsque celle-ci est hachée, les bactéries y sont alors introduites. Si la viande hachée n’est pas cuite en profondeur, les bactéries survivront (à la différence d’un steak pour lequel une cuisson en surface suffira à détruire les microbes). Autres sources d’infection possibles : la manipulation du hamburger par des mains mal lavées, ou l’ajout d’ingrédients contaminés. C’est pour toutes ces raisons que les hamburgers sont les aliments préférés de l’Escherichia coli O157:H7.

Est-ce que ça rend très malade ?

En général, la personne infectée commencera à être malade deux à quatre jours après avoir mangé l’aliment contaminé. Elle aura alors des crampes abdominales importantes et des selles liquides (contenant parfois du sang), des nausées, des vomissements et un peu de fièvre. Il se peut qu’une personne infectée ne devienne pas malade.

Les enfants âgés de moins de cinq ans,
peuvent présenter des complications graves

Bien que la maladie puisse guérir spontanément après quelques jours, certaines personnes dont la santé est fragile, et surtout les enfants âgés de moins de cinq ans, peuvent présenter des complications graves (les reins et le sang seront alors atteints) et parfois même mourir.

Quelques conseils pour prévenir la maladie du hamburger :

  • réfrigérer la viande immédiatement après l’achat ;
  • écongeler la viande au réfrigérateur et non à la température ambiante ;
  • se laver les mains avant la préparation des aliments et entre les manipulations d’aliments crus différents ;
  • bien nettoyer la surface de préparation des aliments et les ustensiles utilisés ;
  • préparer des galettes de bœuf haché assez minces pour permettre une bonne cuisson ;
  • faire cuire la viande complètement, une couleur rosée indiquant une mauvaise cuisson ;
  • utiliser une assiette propre pour transporter la viande cuite ;
  • consommer les aliments cuits pendant qu’ils sont encore chauds ;
  • réfrigérer immédiatement les restes de viande cuite.

Vous allez en pique-nique ?

Ne laissez pas les microbes vous accompagner ! Les bactéries se multiplient très rapidement dans les aliments contenant des protéines tels que les produits laitiers, les œufs, les viandes, les volailles et les poissons, surtout s’ils ne sont pas réfrigérés. Il faudra donc prévoir des contenants isolants (thermos) ou des sachets réfrigérants (« ice-packs ») pour conserver les aliments à la température désirée.

Dans la glacière, il est préférable de placer les aliments périssables au fond et la glace sur le dessus. Les sandwichs préparés plusieurs heures à l’avance doivent être réfrigérés puis placés dans la glacière juste avant le départ.

Rappelez-vous qu’il faut toujours garder :

  • au chaud (plus de 60 °C) les aliments devant être consommés chaud ;
  • au froid (moins de 4 °C) les aliments devant être consommés froid ;
  • les ustensiles et les mains propres !

Et n’oubliez pas une nappe propre pour y déposer votre repas !

 

Dernière mise à jour :
30 avril 2009