Vous êtes ici Liste d'outils

Article 1

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
La vaccination en fonction de l'âge des enfants


Par Pierre Déry, Centre hospitalier universitaire de Québec

La vaccination des enfants est le meilleur moyen de prévenir un nombre important de maladies sérieuses de l’enfance. Au cours des cinquante dernières années, l’immunisation a sauvé plus de vies au Québec et au Canada que toute autre intervention dans le domaine de la santé. Malheureusement, certains journaux ou revues véhiculent parfois de l’information erronée sur ce sujet et certains parents hésitent à faire vacciner leur enfant. Cela peut entraîner des conséquences malheureuses, par exemple une méningite bactérienne qui laisse des séquelles ou la mort d’un enfant qui a contracté la coqueluche faute d’avoir été vacciné.

Voici quelques renseignements pour mieux connaître les vaccins recommandés pour les enfants en âge de fréquenter les services de garde à l’enfance.

À l’âge de 2 mois, 4 mois, 6 mois et 18 mois

Pentacel (contient les vaccins contre la coqueluche, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et l’Haemophilus influenzae du type b [Hib]).

La coqueluche est une maladie qui peut être mortelle, surtout chez les enfants de moins de 1 an. Le vaccin actuellement utilisé est plus efficace et a moins d’effets secondaires que celui qui était utilisé auparavant.

La diphtérie, le tétanos et la poliomyélite n’existent pratiquement plus chez les enfants vaccinés. Par contre, les bactéries sont encore présentes, soit dans le sol (tétanos), soit dans la gorge de certaines personnes (diphtérie) ou encore dans d’autres pays (poliomyélite). Seule la vaccination permet d’empêcher que ces maladies réapparaissent.

L’Haemophilus influenzae du type b était la principale cause de méningite bactérienne chez l’enfant avant l’arrivée du vaccin. En effet, on rapportait plus de 2000 cas par an d’infection par cette bactérie au Canada. Depuis que le vaccin contre le Hib fait partie du calendrier régulier d’immunisation, il y a moins de cinq cas déclarés par an.

À l’âge de 2 mois, 4 mois et 12 mois

Le vaccin contre le pneumocoque (Prevnar) s’est ajouté à la liste du calendrier de vaccination. Il protège contre la bactérie qui cause le plus grand nombre de septicémies (bactéries dans le sang), de méningites et de pneumonies bactériennes chez les enfants.

À partir de l’âge de 6 mois

À l’automne, les enfants de 6 mois à 2 ans sont vaccinés contre l’influenza. Pendant l’hiver, ce virus cause en effet autant d’hospitalisations chez les enfants de ce groupe d’âge que chez les personnes âgées. À l’occasion, l’infection par l’influenza peut entraîner la mort, même celle d’un enfant par ailleurs en bonne santé.

À l’âge de 1 an

En plus du vaccin RRO (qui protège contre la rougeole, la rubéole et les oreillons), dont l’efficacité et la sécurité ne sont plus à démontrer, on donne aussi le vaccin antiméningococcique. Le méningocoque a été à deux reprises à l’origine d’une épidémie de méningites au Québec au cours des dernières années (1992-1993 et 2001). Pour enrayer ces épidémies, on a dû vacciner la population de moins de 20 ans. Maintenant, le vaccin est donné systématiquement à l’âge de 1 an pour prévenir d’autres épidémies semblables.

Le vaccin contre la varicelle est recommandé pour les enfants de 12 mois et plus. Beaucoup d’enfants sont hospitalisés chaque année en raison de complications dues à la maladie. Certaines de ces complications peuvent même entraîner la mort. Puisque c’est une maladie fréquente dans les services de garde à l’enfance, la vaccination est d’autant plus recommandée pour les enfants qui les fréquentent. Le vaccin contre la varicelle n’est pas encore offert gratuitement, mais il le sera sous peu. Le vaccin n’est pas efficace à 100 % pour prévenir la maladie, mais il prévient les cas graves.

À l’âge de 18 mois

Une deuxième dose de vaccin RRO est administrée. Elle est importante pour assurer une bonne protection contre la rougeole, maladie encore présente dans plusieurs pays et parfois diagnostiquée ici chez des personnes de retour de voyage.

Entre 4 et 6 ans

Un rappel des vaccins contre la coqueluche, la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite est nécessaire pour assurer une protection durable contre ces maladies.

Pour en savoir davantage sur chacun des vaccins, consultez le site de la Société canadienne de pédiatrie.

ou celui de la Coalition canadienne pour la sensibilisation et la promotion de la vaccination
(immunize.cpha.ca/francais/index-f.htm).

Dernière mise à jour :
12 mai 2015