Vous êtes ici Liste d'outils

outils

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Le maquillage des enfants est-il sans risque?


Par Élisabeth Bisson,  Odette Nadeau et Lucie St-Onge



Le maquillage des enfants est-il sans risque ?

Par Élisabeth Bisson, membre du CPISGEQ, en collaboration
avec Odette Nadeau, Commission scolaire Des chênes de Drummondville


On maquille maintenant les enfants dans diverses occasions et non plus seulement à l'Halloween. Voici quelques recommandations d'usage :

  • Avant une séance de maquillage, laver les pinceaux à l'eau et au savon. Bien les rincer avec de l'eau, les secouer pour les égoutter, puis les laisser sécher avant d'appliquer de l'alcool sur les poils.
  • Entre le maquillage de chaque enfant, désinfecter avec de l'alcool les poils des pinceaux.
  • Avant chaque maquillage, se laver les mains selon la technique recommandée, de préférence avec un savon bactéricide ou antiseptique.
  • S'il n'y a pas de lavabo à proximité (ex. : si l'activité a lieu dans un parc), utiliser un rince-mains antiseptique (voir article Le lavage des mains sans eau en service de garde, Bye-bye les microbes, vol. 7, no 2, juillet 2004).
  • Ne prendre que la quantité nécessaire du produit de maquillage à même le contenant avec une spatule désinfectée et non avec les doigts.
  • Tailler les crayons avant chaque utilisation et appliquer un peu d'alcool sur la mine à la fin de la séance de maquillage de chaque enfant.
  • Les applicateurs dont l'extrémité est garnie de mousse ou de feutrine et les éponges à maquillage sont à usage unique, tout comme les débarbouillettes.
  • Ranger le nécessaire à maquillage à l'abri de la poussière.
  • La date de péremption des cosmétiques n'est pas toujours indiquée. Les bactéries, moisissures, fermentations et champignons qui peuvent s'y cacher pourraient causer des réactions sur la peau. Il est conseillé de ne pas conserver un produit de maquillage plus d'un an. De préférence, acheter de petits contenants.
  • Éviter de maquiller un enfant dont les yeux coulent ou qui a une lésion au visage ou encore qui présente des symptômes d'infection respiratoire.
  • Enfin, les produits de maquillage peuvent causer des irritations ou des allergies. Il est plus prudent d'en appliquer sur une petite surface de la peau pour s'assurer que le produit est bien toléré avant de faire un maquillage complet. Il faut aussi privilégier les produits non-toxiques et hypo-allergènes.
  • Bref, les principaux vecteurs de transmission des infections lors des séances de maquillage sont les mains, les produits et le matériel utilisés. Eh oui ! Même pour un simple maquillage, quelques mesures de prévention sont de mise pour éviter la transmission et la propagation des infections.


La vaccination des enfants contre l'influenza

Par Lucie St-Onge, ministère de la Santé et des services sociaux

L'influenza, communément appelée grippe, est une infection des voies respiratoires causée par un virus. Les mesures d'hygiène habituelles, comme le lavage des mains, sont bien sûr recommandées pour prévenir la transmission de la maladie, mais la vaccination demeure la mesure la plus efficace. Le vaccin est gratuit pour certains groupes cibles. Toutefois, toute personne désirant réduire le risque de contracter l'influenza peut se faire vacciner moyennant des frais minimes.

L'influenza est une maladie qui peut être grave chez les enfants. On a démontré que les risques de complications de l'influenza sont plus grands pour les enfants de moins de 2 ans. Pour cette raison, depuis l'automne 2004, le vaccin contre l'influenza est gratuit pour les enfants en bonne santé âgés de 6 à 23 mois. Il l'est également pour les personnes qui peuvent transmettre l'infection à ces tout-petits, c'est-à-dire les membres de leur famille (parents, frères et sœurs) et les personnes qui en prennent soin (ex : gardienne à la maison, personnel des services de garde à l'enfance).

Si c'est la première fois que l'enfant se fait vacciner, deux doses seront nécessaires, à un mois d'intervalle, pour obtenir une protection optimale. Une seule dose sera suffisante l'année suivante si l'enfant fait toujours partie du groupe des 6 à 23 mois.

Les enfants de moins de 6 mois peuvent aussi attraper l'influenza. Toutefois, on ne recommande pas de les vacciner, faute d'étude à leur sujet. Il importe donc que les proches susceptibles de leur transmettre l'infection (ex : famille, personnel des services de garde à l'enfance) soient vaccinés, et le vaccin est aussi gratuit pour eux.

Pour les adultes, une seule dose de vaccin chaque année est nécessaire.

Pour obtenir de l'information sur le sujet et prendre rendez-vous, les parents, les responsables et les travailleuses et travailleurs en service de garde peuvent communiquer avec leur CLSC ou leur médecin.

Dernière mise à jour :
30 avril 2009