Vous êtes ici Liste d'outils

Article 1

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Le nettoyage et la désinfection des surfaces dans les services de garde


Par Ramona Rodrigues, Hôpital général du Lakeshore et Nadia Desmarais, Hôpital Sainte-Justine

Les services de garde sont des milieux propices à la transmission des infections en raison, entre autres, des comportements des jeunes enfants. En effet, en bas âge, les enfants explorent leur environnement et portent un objet ou leurs doigts à leur bouche toutes les deux ou trois minutes. Ils ont souvent des contacts physiques étroits avec les autres enfants et avec le personnel. De plus, ils n'ont pas encore acquis d'habitudes d'hygiène comme le lavage de mains, et ils portent encore des couches. Or, des études ont démontré que la présence d'enfants avec des couches augmente le risque de contamination de l'environnement et que, lorsque le nettoyage n'est pas effectué adéquatement, les microbes y survivent. Seuls un nettoyage et une désinfection régulière des jouets, des tables à langer et des autres surfaces peuvent empêcher la transmission d'infections chez les enfants et les éducatrices.

Le nettoyage


Le nettoyage vise à faire disparaître les saletés d'une surface. Il s'effectue en utilisant un détergent (savon) et de l'eau, et en frottant la surface vigoureusement, afin d'éliminer les matières organiques (protéines, sang, salive, selles, etc.) et la majorité (80 %) des microbes (bactéries, virus, champignons) qui risquent de causer des infections. Si cette opération n'est pas faite correctement, la saleté laissée sur la surface empêchera le désinfectant de bien agir. Le nettoyage doit obligatoirement précéder l'étape de la désinfection.
   Les produits vendus pour la désinfection de la peau ne doivent pas être utilisés comme désinfectant pour les surfaces, les jouets ou autres objets. Leurs formules et leurs mécanismes d'action étant différents.

 

La désinfection

La désinfection vise à supprimer les microbes. Elle s'effectue en utilisant un produit chimique qui en détruira la majorité. Le produit désinfectant doit être en contact avec toute la surface à désinfecter pour la durée recommandée (temps de contact) par le fabricant. Les désinfectants sont aussi appelés « germicides » ou « bactéricides ». Pour être efficace, la désinfection doit être précédée d'un nettoyage.

Les produits vendus pour la désinfection de la peau ne doivent pas être utilisés comme désinfectant pour les surfaces, les jouets ou autres objets. Leurs formules et leurs mécanismes d'action étant différents.

Est-il possible de nettoyer et de désinfecter en une seule étape ?

Il existe des produits dits « détergents-désinfectants » qui, selon les recommandations du fabricant, permettent d'effectuer le nettoyage et la désinfection en une seule étape. Ces produits ne sont pleinement efficaces que sur des surfaces qui ne sont pas souillées par des liquides biologiques (sécrétions respiratoires, selles, urine) ou par de la saleté visible.

En service de garde, la majorité des surfaces (jouets, poignées de porte, tables, interrupteurs de courant, etc.) sont touchées fréquemment et peuvent être souillées par des sécrétions, respiratoires ou autres. Ces surfaces ou objets doivent toujours être nettoyés, puis désinfectés, en deux étapes séparées. La méthode de l'étape unique ne doit pas être utilisée. Le même produit peut servir pour les deux étapes si le fabricant le recommande comme nettoyant et comme désinfectant. Cependant, il faudra préparer une solution fraîche pour la désinfection afin d'éviter d'introduire de la saleté dans la solution désinfectante. Enfin, certains fabricants recommandent de rincer la surface après la désinfection, spécialement aux endroits où l'on prépare la nourriture. On doit rincer aussi les jouets qui risquent d'être portés à la bouche.

L'eau de Javel (chlore) est un excellent désinfectant mais un mauvais nettoyant. La désinfection avec une solution d'eau de Javel diluée (1 : 10) doit donc être précédée d'un nettoyage avec un détergent. Rappelons que l'étape du nettoyage est importante puisque l'action désinfectante de l'eau de Javel, tout comme celle de plusieurs autres désinfectants, est grandement diminuée en présence de saleté.

Qu'est-ce qui devrait nous guider dans le choix d'un produit désinfectant ?


Tout produit autre que l'eau de Javel doit avoir une identification numérique de drogue (DIN), être étiqueté comme désinfectant hospitalier et pouvoir inactiver le poliovirus de type 1, donc être un virucide général.
   Au Canada, les produits chimiques « désinfectants » qui prétendent prévenir la transmission des infections doivent avoir une DIN.

Au Canada, les produits chimiques « désinfectants » qui prétendent prévenir la transmission des infections doivent avoir une DIN. Ce code indique que Santé Canada a établi que le produit est sûr, efficace pour l'usage auquel il est destiné et qu'il contient ce qui est inscrit sur l'étiquette. Un produit avec DIN est souvent classé comme « désinfectant hospitalier ».


À titre de comparaison, la majorité des désinfectants vendus pour l'entretien ménager n'ont pas de DIN. Ils peuvent contenir le même ingrédient actif mais souvent à plus basse concentration et ne répondent pas toujours aux critères établis par Santé Canada en ce qui a trait à l'efficacité dans la prévention de la transmission des infections.
   Si l'étiquette n'indique pas que le produit inactive le poliovirus de type 1, ce n'est pas une virucide général ; or l'utilisation d'un virucide général est recommandée en milieu de garde puisque les enfants contractent souvent des infections virales.

 

Les produits qui inactivent le poliovirus de type 1 sont des produits de type « virucide général » ; ils agissent contre la majorité des virus (VIH, herpès, varicelle, cytomégalovirus, rougeole, influenza, hépatite B et C, etc.). Si l'étiquette n'indique pas que le produit inactive le poliovirus de type 1, ce n'est pas une virucide général ; or l'utilisation d'un virucide général est recommandée en milieu de garde puisque les enfants contractent souvent des infections virales et que plusieurs virus peuvent survivre longtemps dans l'environnement.

Parmi ces produits, ceux qui sont des nouvelles générations (exemple : ammonium quaternaire de troisième génération ou plus) sont les plus efficaces. Ils ont la capacité de détruire un grand nombre de microbes et sont moins toxiques pour les humains et pour l'environnement.

Malgré la présence sur le marché de plusieurs produits, l'eau de Javel demeure le désinfectant recommandé pour les milieux de garde en raison de son prix abordable, de sa facilité d'accès et, surtout, de son efficacité contre la majorité des germes incluant tous les virus. C'est un virucide général.
On pourra consulter La boîte à outils pour connaître les avantages et inconvénients des produits qui peuvent être utilisés comme désinfectant ainsi que les ingrédients actifs par catégorie de désinfectant incluant des exemples de produits commerciaux. Par ailleurs, le site Internet : hc-sc.gc.ca/hpb/drugs-dpd permet d'en savoir plus sur un produit avant de l'utiliser (numéro DIN, classe, ingrédients actifs).

Que devrait-on utiliser pour la désinfection des jouets ?

Les jouets ou autres objets qui peuvent être mis au lave-vaisselle ou à la machine à laver ne nécessitent pas de désinfection s'ils sont lavés à l'eau chaude et bien séchés. Par ailleurs, si on remplace l'eau de Javel par un autre produit pour désinfecter, il importe de bien suivre les recommandations du fabricant concernant l'usage et la durée de trempage. Un rinçage à l'eau fraîche est essentiel par la suite, car les jeunes enfants portent fréquemment les jouets et autres objets à leur bouche.

En conclusion

L'eau de Javel demeure le produit recommandé pour la désinfection en service de garde. Si on le remplace par un autre produit, il faut s'assurer qu'il a une DIN, qu'il est étiqueté comme désinfectant hospitalier et qu'il peut inactiver le poliovirus de type 1. Toujours bien lire l'étiquette et suivre les recommandations du fabricant concernant l'usage (méthode d'utilisation, temps de contact, rinçage, etc.).


Il est recommandé de transmettre les renseignements contenus dans le présent article aux personnes responsables de l'entretien ménager du service de garde, par exemple le concierge.
   Les jouets ou autres objets qui peuvent être mis au lave-vaisselle ou à la machine à laver ne nécessitent pas de désinfection s'ils sont lavés à l'eau chaude et bien séchés.
Dernière mise à jour :
26 août 2009