Vous êtes ici Liste d'outils

outils

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Conseils pour éviter la prolifération des moisissures dans la gouache.


Élizabeth Bisson, DSP de la Mauricie et du Centre-du-Québec Collaboration : Danielle Blanchette,  médecin, CLSC Surzor-Côté Victoriaville, Carmelle Bourgeois, artiste-peintre, Drummondville, Jacques Martineau, artiste-peintre et professeur, Victoriaville

  • Achetez une gouache de qualité, en petites quantités, de préférence en pastilles. Une gouache de mauvaise qualité peut être source de problèmes.
  • Rangez la gouache dans un endroit sec et éclairé. L’humidité et la pénombre sont essentielles à la formation des moisissures.
  • Mettez seulement la quantité de gouache nécessaire pour l’utilisation hebdomadaire.
  • Bien ventiler les locaux et maintenir le taux d’humidité entre 30 et 50 %. Rappelez-vous qu’un taux d’humidité trop bas peut provoquer des irritations aux muqueuses et favoriser la survie de certains virus dont celui de la grippe. Un taux d’humidité trop élevé peut entraîner la formation de moisissures et favoriser aussi la survie d’autres agents microbiens.
  • Les contenants où on remarque des traces de moisissures doivent être vidés de leur contenu, rincés et immergés dans une eau de Javel non diluée pendant quinze minutes. Lavez ensuite au savon, rincez et séchez rapidement. Les agents de blanchiment au chlorure sont les seuls produits qui éliminent par contact les moisissures.
  • Les contenants qu’on a désinfectés une première fois à l’eau de Javel pourront par la suite être lavés en alternance avec une solution de bicarbonate de sodium (soda) un jour et du vinaigre un autre jour. Le bicarbonate et le vinaigre attaquent des espèces différentes de moisissures.
Dernière mise à jour :
30 avril 2009