Vous êtes ici Liste d'outils

La boîte aux lettres

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Histoire des gouaches, odeurs et moisissures


Par Élizabeth Bisson, DSP de la Mauricie et du Centre-du-Québec Collaboration : Danielle Blanchette, médecin, CLSC; Suzor-Côté, Victoriaville; Carmelle Pelletier-Bourgeois, artiste-peintre, Drummondville; Jacques Martineau, artiste-peintre, Victoriaville.

Même si la gouache est utilisée depuis plus de cinq cents ans, il y a très peu d'information scientifique sur ce sujet. Afin de répondre à vos interrogations, nous avons consulté deux artistes-peintres qui utilisent depuis plusieurs années ce produit et un médecin ayant de nombreuses années d'expérience en santé environnementale.

La gouache est une peinture à l'eau mêlée de liants et d'ingrédients qui la rendent pâteuse. Sur le marché, on la trouve sous forme liquide (dans des pots ou en tube) et sous forme solide (en pastilles). Elle présente plusieurs avantages : elle est facilement lavable à l'eau, sans odeur, bon marché et surtout non toxique.

À la lumière des renseignements disponibles, nous pouvons affirmer que l'odeur dégagée parfois par la gouache (moisi, terre humide ou alcool), pourrait être due à la présence de moisissures.

Les moisissures sont des champignons microscopiques dont l'apparition est favorisée, lors de l'entreposage, par les températures douces, le faible éclairage, la ventilation et l'humidité. Les champignons se nourrissent de toute une gamme de substances présentes à l'intérieur des maisons et autres bâtiments.

Le contenu en eau de la gouache joue un rôle important dans le développement des moisissures. Plus la quantité en eau est élevée comme dans la gouache liquide, plus grand est le risque de formation de moisissures.

Les moisissures peuvent causer des allergies et des maladies respiratoires, et les toxines produites peuvent miner le système immunitaire, rendant ainsi les personnes, surtout les enfants, vulnérables à plusieurs maladies.

Les moisissures ne sont pas toujours faciles à reconnaître. Elles peuvent ressembler à une simple tache, un jaunissement ou une ternissure. Pour savoir s'il s'agit de moisissures, tapotez les marques suspectes avec un linge humecté d'eau de Javel non diluée. Si la tache change de couleur ou disparaît, il est fort probable qu'il s'agit de moisissures. Avant d'acheter de la gouache mais aussi avant de l'utiliser, suivez les recommandations indiquées dans La boîte à outils.

Dernière mise à jour :
30 avril 2009