Vous êtes ici Liste d'outils

Article 1

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
De la diarrhée en service de garde, est-ce grave? Quoi faire?


Par Élizabeth Bisson, infirmière

La diarrhée est une affection généralement bénigne caractérisée par un nombre de selles au moins deux fois plus élevé que la fréquence habituelle ou un changement de la consistance des selles vers la liquidité. Elle peut être accompagnée d'une légère fièvre, de nausées, de vomissements et de douleurs abdominales. La plupart des diarrhées sont d'origine infectieuse, mais d'autres causes sont aussi possibles.

La diarrhée est le deuxième problème de santé le plus fréquent en service de garde après les infections des voies respiratoires supérieures, et elle survient surtout chez les enfants aux couches. Le risque de la contracter est plus grand chez les enfants en service de garde en installation comparativement à ceux qui fréquentent les services de garde en milieu familial ou qui demeurent à la maison.

La diarrhée est considérée comme épidémique si deux cas ou plus sont observés dans un même groupe d'enfants à l'intérieur d'une période de 48 heures. Pendant les épidémies de diarrhée, l'agent infectieux peut être identifié seulement dans 25 % des cas. Peu importe l'agent causal, la transmission d'une personne à l'autre est facilitée lorsque les selles sont liquides et fréquentes. Le risque de contamination et de propagation est plus grand lorsque la diarrhée survient chez un enfant aux couches.

Le risque de déshydratation chez l'enfant

L'enfant en santé peut vomir ou avoir une selle molle de temps à autre sans risque de se déshydrater. Mais celui souffrant de diarrhées et de vomissements peut perdre de grandes quantités de liquide corporel. Cela peut amener une déshydratation assez rapidement; elle s'observe, par exemple, par une diminution des urines (moins de quatre couches
mouillées par 24 heures), une augmentation de la soif, l'absence de larmes, une sécheresse de la peau, de la bouche et de la langue et une peau grisâtre. La déshydratation peut être dangereuse chez les très jeunes enfants. Les pertes de liquides doivent donc être compensées rapidement pour éviter des conséquences graves. La réhydratation par voie orale ou intraveineuse (en milieu hospitalier lorsque nécessaire) est l'élément clé du traitement.

Mesures d'hygiène

D'une façon générale, il est recommandé :

  • de renforcer les mesures d'hygiène, particulièrement le lavage des mains, et de réviser la technique de changement de couches;
  • d'utiliser des couches de papier;
  • de laver et de désinfecter quotidiennement le matériel utilisé par les enfants, notamment les jouets portés à la bouche;
  • d'interdire au personnel préparant et servant les repas de changer les couches.

En cas de diarrhées épidémiques, il est recommandé :

  • d'aviser la direction de santé publique (DSP) ou le CSSS (mission CLSC);
  • d'utiliser un rince-mains alcoolisé en plus du lavage de mains à l'eau et au savon;
  • de tenir un livre de bord pour enregistrer les cas de diarrhée jusqu'à la fin de l'éclosion (ou épidémie);
  • de s'informer auprès des parents des résultats des cultures de selles des enfants en ayant eu;
  • de remettre une lettre aux parents selon les recommandations de la DSP ou du CSSS (mission CLSC).

Mesures d'exclusion

Il est nécessaire d'exclure du service de garde l'enfant atteint de diarrhée :

  • s'il est trop malade pour participer aux activités quotidiennes;

  • si la diarrhée a été accompagnée de deux vomissements ou plus au cours des 24 dernières heures;
  • si la fréquence des selles est anormalement élevée;
  • si les selles sont trop abondantes pour être contenues dans la couche;
  • s'il y a présence de mucus ou de sang dans les selles (une culture de selles est recommandée);
  • s'il fait de la fièvre (température égale ou supérieure à 38 °C).

Il est recommandé d'isoler immédiatement l'enfant atteint des autres enfants jusqu'à son départ du service de garde.

L'exclusion d'un membre du personnel peut s'avérer nécessaire lorsque celui-ci présente de la diarrhée. Il pourra réintégrer le travail dès la fin de la diarrhée, sauf pour ceux qui manipulent des aliments, qui, eux, doivent être exclus du travail jusqu'à 48 heures après la fin de la diarrhée.

De façon générale, l'hygiène personnelle et de l'environnement ainsi que la surveillance des cas de diarrhée constituent la base de la prévention des épidémies en service de garde.

Dernière mise à jour :
30 avril 2009