Vous êtes ici Liste d'outils

Article 3

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
La vaccination ne concerne pas que les enfants!


Par Dominique Fortier, ministère de la Santé et des Services sociaux

Au fil des années, l'immunité conférée par certains vaccins administrés en bas âge s'estompe. C'est pourquoi des rappels de certains vaccins doivent être administrés, même à l'âge adulte. Des infections comme le tétanos et la diphtérie peuvent entraîner de sérieuses complications et laisser de graves séquelles. De plus, certaines maladies contractées par les adultes peuvent se transmettre aux personnes de leur entourage, particulièrement aux individus non immunisés tels que les jeunes bébés. La vaccination de masse permet de créer une barrière protectrice empêchant la transmission des maladies infectieuses aux personnes plus vulnérables comme les jeunes enfants. Au cours de la dernière année, nous avons assisté à une recrudescence du nombre de cas de coqueluche. Cette maladie se transmet facilement entre les membres d'une même famille ou entre les personnes (enfants et adultes) qui fréquentent le même service de garde ou la même école. Les enfants de moins d'un an ont plus de risques d'avoir des complications de la coqueluche. C'est pourquoi il est recommandé à chaque membre de l'entourage de ces enfants de se faire vacciner. Une dose du vaccin contre la coqueluche (dcaT) est d'ailleurs recommandée à tous les adultes, qu'ils soient en contact ou non avec de jeunes enfants.

Certaines bactéries, comme celle qui cause le tétanos, peuvent aussi être présentes dans l'environnement. Elles peuvent pénétrer dans le corps par une plaie, lors du jardinage par exemple. Une dose du vaccin contre le tétanos (dT) est recommandée tous les dix ans à partir de l'âge adulte. En présence d'une plaie, il est toutefois préconisé d'administrer une dose du vaccin si la dernière dose remonte à plus de cinq ans. D'autres vaccins, comme le vaccin contre le pneumocoque polysaccharidique et le vaccin contre la grippe, peuvent également être recommandés en fonction de l'âge, de l'état de santé ou des conditions de vie de la personne.

Il est important de faire vérifier régulièrement son carnet de vaccination, car les recommandations concernant les vaccins sont en constante évolution. Justement, le ministère de la Santé et des Services sociaux annonçait dernièrement l'ajout d'une deuxième dose du vaccin contre la varicelle au calendrier de vaccination régulier pour les enfants d'âge préscolaire. Pour en savoir plus à ce sujet, voyez le site www.sante.gouv.qc.ca/vaccination.

Renseignez-vous auprès de votre CLSC ou apportez votre carnet de vaccination à votre prochaine visite chez votre professionnel de la santé. Ainsi, une vérification pourra être faite afin de s'assurer que vous avez reçu tous les vaccins nécessaires.

Dernière mise à jour :
14 avril 2016