Vous êtes ici Liste d'outils

Moucher les tout-petits : quelques conseils et règles d’usage

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Moucher les tout-petits : quelques conseils et règles d’usage


Par Lyne St-Martin, Hôpital de Montréal pour enfants

La congestion nasale cause plusieurs désagréments aux tout-petits, telles une perte d’appétit et de la difficulté à boire chez les bébés. Malheureusement, les jeunes enfants arrivent difficilement à se moucher et ont souvent besoin de l’aide d’un adulte.

Un enfant assez âgé (autour de 4 ans) est souvent capable de souffler doucement dans un mouchoir, une narine à la fois.

Parfois, un adulte peut l’aider en lui demandant de souffler alors qu’il lui bloque une narine. La manoeuvre doit être répétée en bloquant l’autre narine. Afin d’éviter que les mains n’entrent en contact avec les sécrétions de l’enfant, l’éducatrice doit utiliser une quantité suffisante de mouchoirs. Elle doit ensuite les jeter immé diatement à la poubelle et se laver les mains.

Lorsque l’enfant est trop jeune pour souffler, il est possible d’avoir recours à une pompe nasale pour aspirer les sécrétions du nez. Si les sécrétions sont trop épaisses, quelques gouttes d’eau saline peuvent être instillées dans chacune des narines. L’eau saline contribue à liquéfier les sécrétions et facilite leur aspiration.

Dans le but de prévenir la transmission d’infections, il importe d’utiliser une pompe nasale individuelle. Pour que le service de garde puisse administrer des gouttes nasales salines à un enfant, le parent doit avoir signé le protocole non réglementé l’autorisant à le faire. Les gouttes sont fournies par le parent dans le contenant d’origine identifié au nom de l’enfant et la posologie doit être respectée.

Le « Mouche Bébé par aspiration », cet accessoire comportant un embout qu’une personne met dans sa bouche pour aspirer les sécrétions d’un bébé, ne doit pas être utilisé en service de garde à l’enfance. Il présente un risque de contact entre les sécrétions du bébé et la bouche de la personne et demande beaucoup de manipulation, ce qui augmente le risque de contamination et de transmission d’une infection.

Attention ! Il faut toujours se laver les mains avant d’aider un enfant à se moucher et après l’avoir fait.

Dernière mise à jour :
23 août 2010