Vous êtes ici Liste d'outils

Éditorial

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
La coqueluche


La coqueluche est une maladie à déclaration obligatoire. Depuis 2015, on note une augmentation du nombre de cas au Québec. La coqueluche est préoccupante chez les bébés de moins de six mois, car ces derniers sont plus à risque de complications. C’est aussi une maladie inquiétante chez les enfants âgés de six à onze mois inclusivement qui n’ont pas reçu les trois doses du vaccin contre la coqueluche. Cette maladie est rarement grave chez les enfants plus âgés qui ont reçu toutes les doses du vaccin.

Quels sont les symptômes?

La coqueluche débute par un rhume suivi d’une toux sèche qui se transforme après quelques jours en quintes de toux pouvant persister pendant plusieurs semaines. Ces quintes peuvent être accompagnées de vomissements, d’étouffement et d’un son particulier rappelant le chant du coq. Les quintes surviennent fréquemment la nuit et, entre celles-ci, il y a peu de toux.

La coqueluche touche surtout les enfants, mais elle peut aussi se manifester chez les adolescents et les adultes. Chez ces derniers, les symptômes sont souvent moins marqués : plusieurs d’entre eux ne consultent donc pas, ce qui contribue à propager le microbe.

De plus, puisque la maladie débute par des symptômes ressemblant à ceux d'un rhume banal, il est possible que le diagnostic ne soit pas établi par le médecin dès la première visite, la maladie pouvant être confondue avec l’asthme, par exemple. Lorsqu’un médecin suspecte la coqueluche, il peut demander un prélèvement de sécrétions respiratoires afin de confirmer le diagnostic.

Quelles sont les complications?

La pneumonie est une complication fréquente de la coqueluche : 23 % des enfants de moins d’un an qui sont hospitalisés pour la coqueluche en sont atteints. D’autres complications sont aussi possibles, entre autres les otites, les convulsions et les atteintes au cerveau comme des hémorragies cérébrales.

Les complications sont plus graves et plus fréquentes chez les nourrissons. La majorité des cas rapportés chez les enfants de moins de six mois nécessite une hospitalisation. Les décès sont rares et surviennent principalement chez les enfants âgés de moins de trois mois.

Comment se transmet-elle?

La coqueluche est une maladie très contagieuse. Elle est causée par une bactérie qui se transmet par les sécrétions du nez et de la gorge des personnes qui en sont atteintes. Habituellement, de sept à dix jours s’écoulent entre le contact avec la bactérie et le début de la maladie, mais ce délai peut parfois se prolonger jusqu’à trois semaines.

Quelle est la période de contagion?

Une personne qui a la coqueluche est contagieuse pendant les trois semaines qui suivent l’apparition de la toux. Toutefois, si elle est traitée avec un antibiotique, elle n’est contagieuse que pendant les cinq jours suivant le début du traitement.

Les antibiotiques sont-ils efficaces contre la coqueluche?

À moins d’être prescrits dès le début de la maladie, les antibiotiques ne soulagent pas les symptômes. Une fois les quintes installées, ils sont peu efficaces pour soulager la toux. Ils sont plutôt prescrits pour raccourcir la période de contagion.

Comment protéger les enfants de moins d’un an?

Puisque la coqueluche est une maladie préoccupante chez les tout-petits, il est recommandé que les personnes suivantes ayant côtoyé quelqu’un qui a la coqueluche prennent des antibiotiques pour prévenir la maladie :

  • Enfants de moins de six mois;
  • Enfants âgés de six à onze mois inclusivement n’ayant pas reçu les trois doses du vaccin;
  • Femmes enceintes, dans les quatre semaines précédant la date prévue de l’accouchement. Dans ce cas, le traitement de la mère vise à protéger le bébé après sa naissance si sa mère développait la coqueluche.

Si un enfant qui fréquente le service de garde présente des symptômes de coqueluche, ses parents doivent être avisés :

  • De consulter rapidement un médecin;
  • Si le diagnostic de coqueluche est posé, d’en informer le service de garde et de garder leur enfant à la maison.

Un enfant atteint de coqueluche doit être exclu du service de garde pendant toute la période de contagion, soit :

  • pendant les cinq jours suivant le début du traitement s’il est traité avec un antibiotique; ou
  • jusqu’à trois semaines après le début de la toux s’il n’est pas traité.

La vigilance s’impose afin que toute personne présentant des symptômes de coqueluche consulte rapidement un médecin.

Il est important de garder à jour la vaccination des enfants. De plus, le ministère de la Santé et des Services sociaux recommande que tous les adultes reçoivent une dose de rappel du vaccin contre la coqueluche. Le vaccin est disponible gratuitement dans les CLSC et dans certaines cliniques médicales.

Dernière mise à jour :
27 mars 2017