Vous êtes ici Liste d'outils

Article 2

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Après les rhumes, les gastro-entérites !


Par Marc Lebel, Centre hospitalier Sainte-Justine

La gastro-entérite, une inflammation de la membrane qui tapisse l'estomac et l'intestin, est un problème de santé généralement bénin provoqué par des microbes ou par des produits toxiques des microbes. Les jeunes enfants, particulièrement ceux qui fréquentent les services de garde, sont très exposés aux gastro-entérites. La diarrhée, une des manifestations de la gastro-entérite, constitue d'ailleurs le problème de santé le plus courant en service de garde, après les infections des voies respiratoires supérieures telles que le rhume.

Le terme « gastro-entérite » est vague car il englobe une série d'infections dont la cause spécifique reste souvent inconnue. Pour être plus précis, il faut identifier l'agent responsable. Par exemple, une gastro-entérite causée par un microbe appelé Salmonella est une salmonellose.

Les microbes qui provoquent la gastro-entérite sont excrétés principalement par les selles des personnes infectées. Peu importe le microbe qui cause la maladie, le risque de transmission augmente lorsque les selles sont liquides et fréquentes et, en particulier, lors du changement de couche d'un enfant atteint de diarrhée. La transmission se fait par les mains ou par l'ingestion d'aliments contaminés par des traces de selles des personnes infectées.

Définitions

Diarrhée : nombre de selles au moins deux fois plus élevé que la fréquence habituelle ou selles qui deviennent liquides ou semi-liquides.
Diarrhée épidémique en service de garde : deux cas ou plus de diarrhée dans un même groupe d'enfants à l'intérieur d'une période de 48 heures.
Gastro-entérite : diarrhée accompagnée de nausées et de vomissements.

Comment reconnaître la gastro-entérite et ses complications

Les manifestations courantes de la gastro-entérite sont les nausées, les vomissements, les douleurs et crampes abdominales, la diarrhée et, dans certains cas, la fièvre qui peut varier de légère à élevée. La maladie peut durer de quelques heures à quelques jours ou quelques semaines. L'importance des symptômes varie, notamment, selon le microbe responsable. Ainsi, le rotavirus peut causer une gastro-entérite majeure caractérisée par des diarrhées liquides, des vomissements importants et de la fièvre.

Les gastro-entérites virales sont particulièrement fréquentes en hiver. Celles causées par des bactéries se présentent en tout temps. Ces dernières peuvent aussi être très graves et être accompagnées de crampes abdominales importantes, de diarrhées avec présence de sang, de mucus et de pus dans les selles ainsi que de fièvre. Par contre, la giardiase, une gastro-entérite causée par le parasite appelé Giardia lamblia, passe souvent inaperçue, bien qu'elle puisse aussi être associée à une grande variété de symptômes.

Parfois, certaines complications peuvent survenir. Les plus fréquentes sont la déshydratation et la perte de poids. Dans les cas les plus graves, elles peuvent nécessiter une hospitalisation, en particulier chez les bébés.Traitement et mesures de contrôle La gastro-entérite causée par la bactérie E. coli 0157 H7, mieux connue sous le nom de « maladie du hamburger », peut aussi provoquer des complications sérieuses (anémie, dysfonctionnement des reins).

Traitement et mesures de contrôle

Le traitement vise essentiellement à prévenir et corriger la déshydratation. Il existe des solutions, disponibles en vente libre, qui aideront à réhydrater rapidement (ex. : Pédialyte®, Lytren®, Oralyte®). Ces solutions contiennent des quantités équilibrées d'eau, de sucre et de sels minéraux. Les médicaments antidiarrhéiques (ex. : Imodium®, Pepto-Bismol®) sont contre-indiqués.

Il est souvent nécessaire d'exclure l'enfant du service de garde (voir l'encadré). L'enfant exclu devrait être vu par un médecin qui décidera si des cultures de selles doivent être faites, si un traitement spécifique est indiqué et s'il peut revenir au service de garde. En cas d'épidémie, les autorités de santé publique pourront faire enquête et suggérer certaines mesures supplémentaires pour enrayer la contagion.

Critères d'exclusion d'un enfant atteint de gastro-entérite

L'enfant devrait être exclu de la garderie et dirigé vers un médecin :

  • s'il est trop malade pour participer aux activités quotidiennes;
  • s'il est déshydraté;
  • s'il présente de fréquents vomissements;
  • si ses selles sont trop abondantes pour être contenues dans sa couche;
  • s'il y a présence de mucus ou de sang dans ses selles;
  • s'il fait de la fièvre (température égale ou supérieure à 38 °C ou 100,4 °F).

La présence d'enfants atteints de diarrhée dans un service de garde doit inciter les responsables à renforcer les mesures d'hygiène, particulièrement le lavage des mains. On devrait aussi en profiter pour réviser la technique de changement de couche. Par ailleurs, étant donné que certains microbes peuvent survivre jusqu'à plusieurs semaines sur les sols et sur les objets, il pourrait être nécessaire de désinfecter plus souvent le matériel utilisé au service de garde, en particulier les jouets. Finalement, il faut toujours maintenir une attitude vigilante face à la diarrhée car l'observation constitue la base du contrôle.

Protocole pour l'administration de solutions orales d'hydratation

Un Protocole pour l'administration de solutions orales d'hydratation a été développé par le ministère de l'Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille avec l'Association des pédiatres du Québec. Ce protocole devrait être appliqué lorsque les symptômes débutent au service de garde et si les parents l'ont signé. Il définit les règles selon lesquelles des solutions d'hydratation commerciales peuvent être administrées dans un service de garde à l'enfance. Pour l'obtenir, on communique avec le ministère de l'Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille au (514) 873-2323 (région de Montréal) ou au 1 800 363-0310 (ailleurs au Québec).

 

Dernière mise à jour :
29 mai 2009