Vous êtes ici Liste d'outils

Actualité

Le gouvernement déterminé à dénouer l'impasse avec la FIPEQ-CSQ dans l'intérêt des familles
Québec, le 20 septembre 2020 –  Pour se donner tous les moyens d’arriver à une entente de principe avec la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) et devant l’écart important qui sépare les parties dans cette négociation, le gouvernement du Québec a demandé au ministre du Travail de nommer un médiateur pour dénouer l’impasse, comme le prévoit la Loi sur la représentation. Le gouvernement souhaite tout tenter pour éviter aux parents de subir les conséquences d’une grève générale illimitée qui constituerait un stress supplémentaire pour les familles du Québec en cette période de pandémie.

Rappelons que les personnes responsables d’un service de garde en milieu familial (RSG) ne sont pas rémunérées à l’heure, mais qu’elles reçoivent plutôt une subvention par jour d’occupation. La FIPEQ-CSQ a fait le choix de parler d’une rémunération basée sur un taux horaire pendant les négociations, bien que cela ne soit pas prévu à la Loi sur la représentation.

Citation :

« Il est pratique courante dans toute négociation d’avoir recours à la médiation en cas d’impasse, la présence du médiateur pouvant permettre de concilier les intérêts des parties et de convenir d’un règlement. Cela est d’ailleurs prévu à la Loi sur la représentation. La situation actuelle est déjà une source de stress pour plusieurs familles. Tous les efforts doivent être faits à la table de négociation pour qu’on en arrive à une entente. Avec l’offre présentée, nous avons clairement démontré que nous sommes déterminés à conclure une entente réaliste qui rend justice au travail important des RSG. »

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille

Haut de la page