Vous êtes ici Liste d'outils

Actualité

Lutte contre l’intimidation : des gestes concrets
Québec, le 7 mai 2019 –  Le gouvernement du Québec entend poursuivre la lutte contre l’intimidation sous toutes ses formes et dans tous les milieux de vie. Au cours des prochains mois, différentes actions sont prévues pour aller encore plus loin et trouver des solutions durables à cette problématique.

Le ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe, en a fait l’annonce aujourd’hui.

Prolongation du Plan d’action

D’abord, le Plan d’action concerté pour prévenir et contrer l’intimidation 2015-2018 Ensemble contre l’intimidation, une responsabilité partagée, fruit d’une démarche non partisane, est prolongé pour la période 2019-2020. Sa prolongation rend possible l’élaboration d’un nouveau plan qui répondra de manière audacieuse aux enjeux actuels de la lutte contre l’intimidation et la cyberintimidation.

Appel de candidatures pour le prix Ensemble contre l’intimidation

L’une des mesures phares du plan prolongé est la remise du prix Ensemble contre l’intimidation. Décerné par le premier ministre du Québec, ce prix permet d’honorer chaque année une personne, une organisation et une école ou une commission scolaire qui se sont illustrées par leurs actions dans leur milieu. L’appel de candidatures est lancé dès aujourd’hui et prendra fin le 19 juin 2019.

Démarche de consultation publique

Pour que le prochain plan de lutte contre l’intimidation soit en adéquation avec les défis concrets des milieux, une vaste démarche de consultation publique sur les enjeux actuels en matière de prévention et de lutte contre l’intimidation sera menée. Puisque la démarche se veut non partisane, le ministre de la Famille ainsi que les représentants des partis de l’opposition conviendront ensemble des moyens à mettre en place en vue des consultations. Ces moyens devraient nous permettre de prendre le pouls de la population dans son ensemble, en accordant une attention particulière au point de vue des jeunes qui sont principalement concernés par la problématique de l’intimidation.

Citations

« Notre gouvernement est très préoccupé par les enjeux sociaux liés à l’intimidation et à la cyberintimidation. Cette problématique affecte notamment les jeunes qui sont confrontés à des situations pouvant entraîner des conséquences néfastes à long terme. Nous sommes fiers de travailler collectivement à trouver des solutions à cette forme de violence, indépendamment de nos allégeances politiques. Nous devons continuer d’avancer. Je crois fermement qu’il faut consulter la population et nos partenaires afin de pouvoir lutter adéquatement et efficacement contre l’intimidation et la cyberintimidation. Grâce à votre contribution, nous pourrons définir les meilleures suites à donner au premier plan d’action. Chaque geste et chaque action ont leur importance dans cette lutte que nous menons. C’est pourquoi j’invite le plus grand nombre de personnes à proposer leur candidature au prix Ensemble contre l’intimidation. »

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille

« La lutte contre l’intimidation a toujours été au cœur de nos priorités, et je suis heureuse que les actions se poursuivent pour mettre un terme à cette problématique. La démarche de consultation publique sera une occasion privilégiée de faire le bilan des actions et d’entendre les préoccupations de la population et de nos partenaires. Collectivement, nous devons poursuivre nos efforts pour prévenir et contrer l’intimidation au Québec. »

Francine Charbonneau, députée des Mille-Îles

« Tous les élèves devraient se sentir en sécurité à l’école; c’est donc une excellente initiative de mettre la partisanerie de côté et de travailler ensemble. J’espère que le gouvernement ira de l’avant avec son projet de consultation publique et que celle-ci fera l’objet d’une participation élargie partout au Québec. Il est essentiel de donner la parole aux jeunes. Ce sont eux les premiers concernés par l’intimidation. Ils sont donc les plus à même de savoir comment la prévenir, tant à l’école que sur les réseaux sociaux. »

Christine Labrie, députée de Sherbrooke

« Il est clair que la lutte contre l’intimidation au Québec doit transcender les appartenances politiques. Cette problématique est malheureusement trop présente dans nos milieux de vie et peut toucher chacun de nous, particulièrement les jeunes pour qui les conséquences peuvent être dramatiques. Il ne faut pas oublier non plus des populations vulnérables, comme les personnes atteintes d’une déficience. Nous devons trouver ensemble des solutions ambitieuses et originales pour faire face à ce fléau. C’est une responsabilité collective que nous devons assumer avec énergie et combativité. »

Véronique Hivon, députée de Joliette

Liens connexes

Haut de la page