Vous êtes ici Liste d'outils

nouvelle-2019-03-25

Forum consacré à la petite enfance

Assurer le meilleur aux enfants du Québec
Québec, le 25 mars 2019 –  Le ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe, le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge, et le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, M. Lionel Carmant, étaient présents aujourd’hui à l’ouverture du Forum consacré à la petite enfance Élevons-nous pour mieux servir les enfants.
Par leur présence conjointe à cet événement, les ministres ont démontré aux principaux acteurs concernés par le développement des tout-petits l’importance qu’ils accordent au fait de travailler ensemble pour permettre à chaque enfant du Québec d’aller au bout de son plein potentiel.

À cette occasion, ils ont réitéré leur volonté de servir au mieux les intérêts des enfants en tenant compte de l’avis des partenaires afin que les enfants aient accès à des services de qualité qui répondent à leurs besoins.

Citations

« Je salue l’initiative de l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) et de la Commission sur l’éducation à la petite enfance qui nous permet de discuter et d’élaborer des pistes de solution pour mieux soutenir les jeunes enfants et leur famille. Le bien-être des enfants est notre priorité à tous. À titre de ministre de la Famille, je m’assure de renforcer la qualité des services de garde éducatifs à l’enfance et d’en améliorer l’accessibilité. Différents chantiers sont en cours, dont le déploiement de la mesure d’évaluation et d’amélioration de la qualité éducative dans les centres de la petite enfance et les garderies du Québec ainsi que la mise en œuvre progressive de l’abolition de la contribution additionnelle. Les services de garde éducatifs à l’enfance sont un lieu d’apprentissage et nos actions permettront de favoriser des transitions harmonieuses des enfants aux différentes étapes de leur vie. »

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille

 « Mes collègues Mathieu et Lionel et moi-même partageons la même volonté que vous : celle que tous nos enfants aient accès à la meilleure offre de services possible. Actuellement, 156 000 enfants de 0 à 4 ans ne sont ni en maternelle 4 ans ni dans un service de garde éducatif. Quand on sait que plus de 25 % des enfants arrivent en maternelle 5 ans avec un retard dans au moins une des cinq sphères de développement, il devient évident que le statu quo n’est plus tenable. Au-delà de l’accessibilité, les parents doivent également pouvoir choisir le service qui convient le mieux aux besoins uniques de leurs enfants. Nous ouvrirons cette année 250 classes supplémentaires à cette fin, de concert avec nos partenaires, qui s’ajouteront aux services éducatifs déjà existants. Investir pour agir tôt auprès de nos enfants, c’est investir dans leur réussite scolaire et sociale. Plus encore, c’est investir dans notre avenir collectif. »

Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur

« Dans le cadre du programme Agir tôt, nos équipes du réseau de la santé et des services sociaux, mais aussi celles des cliniques pédiatriques et des organismes communautaires, se mobiliseront pour effectuer une détection précoce des problèmes de développement chez nos enfants, de concert avec les équipes du réseau de l’éducation et des centres de la petite enfance. Ainsi, ensemble, nous collaborerons à offrir à nos tout-petits le meilleur avenir possible. Merci encore aux membres de l’AQCPE de soutenir nos efforts visant à donner à nos enfants toutes les chances d’aller jusqu’au bout de leur plein potentiel. »

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux

Faits saillants


  • Le Forum consacré à la petite enfance se tient à Montréal, du 25 au 26 mars.
  • Cet événement apolitique est une occasion unique d’échanger et de dégager des pistes de réflexion quant au développement et à la réussite éducative des enfants de 4 ans.
  • Rappelons que le gouvernement du Québec a annoncé l’accélération du processus qui mènera à la création de 13 500 places subventionnées en services de garde éducatifs à l’enfance et l’ouverture de 250 nouvelles classes de maternelle 4 ans pour un total de 644 classes accessibles à la rentrée 2019.
  • Mentionnons également que l’initiative gouvernementale Agir tôt a été annoncée récemment cette année dans le but d’améliorer la détection et la prise en charge précoces des retards de développement chez les enfants, avant leur entrée à la maternelle.

Haut de la page