Vous êtes ici Liste d'outils

Actualité

Des actions concrètes pour renforcer la lutte contre la maltraitance matérielle et financière des personnes aînées
Québec, le 22 février 2018 –  Pour renforcer la lutte contre les abus financiers commis à l’endroit des personnes aînées, le gouvernement du Québec pose des gestes concrets au terme du Forum sur la maltraitance matérielle et financière envers les personnes aînées.

La ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, Mme Francine Charbonneau, a effectivement fait deux annonces importantes.

Plus de 5 millions de dollars pour assurer le maintien de la Ligne Aide Abus Aînés et analyser la possibilité d’élargir son mandat

Pour assurer le maintien et l’opérationnalisation de la Ligne Aide Abus Aînés, le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 5 205 000 $ au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal pour les années 2017-2018 à 2021-2022.

Par ailleurs, le gouvernement analysera la possibilité d’élargir le mandat de la Ligne pour développer encore davantage son expertise en maltraitance matérielle financière. Ce guichet unique permet de répondre aux questions de la population, des intervenants et des professionnels qui font face à la maltraitance.

Rappelons que cette ligne téléphonique sans frais offre des services d’écoute et de référence spécialisés en matière de maltraitance des personnes aînées, sept jours par semaine. Elle vise aussi à soutenir les professionnels dans leurs interventions auprès des aînés en discutant des aspects cliniques et éthiques auxquels ils sont confrontés.

Un comité consultatif permanent

Pour assurer un suivi du Forum, le gouvernement rendra permanent le comité consultatif sur la maltraitance matérielle et financière qui en a guidé la préparation. Ce comité aura pour mandat d’analyser les idées qui ont émergé lors du Forum, de formuler des recommandations et des suggestions, de suivre la mise en œuvre des mesures pour contrer la maltraitance matérielle et financière, de valider la réalisation des actions privilégiées dans leur champ d’expertise et de s’assurer que les objectifs sont en voie d’être atteints.

Le gouvernement déjà en action

La ministre Charbonneau a aussi tenu à mentionner que des mesures spécifiques du Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées en sont actuellement à leur application. Plusieurs seront instaurées par l’Autorité des marchés financiers. L’organisme compte notamment concevoir, rédiger et publier des outils pour les intervenants du secteur financier et leur offrir de la formation et de l’information. Il est également important de rappeler que le gouvernement du Québec, en partenariat avec quatre organismes gouvernementaux, a mis en place l’Entente-cadre nationale pour lutter contre la maltraitance envers les personnes aînées. Cette nouvelle entente favorisera une concertation efficace entre tous les intervenants du milieu dans le but d’assurer la meilleure intervention auprès des personnes en situation de maltraitance.

Citation

« Au terme de cette journée, je suis convaincue, plus que jamais, de l’importance d’unir nos forces pour contrer les abus financiers commis à l’égard des personnes aînées. Aujourd’hui, nos échanges ont permis de jeter un nouvel éclairage sur cette problématique et de dégager de nouvelles pistes de réflexion. J’ai bien entendu et compris les préoccupations de nos nouveaux partenaires des secteurs financier, juridique, gouvernemental, de la recherche sociale ainsi que des organismes qui travaillent à la défense des droits et à la représentation des aînés qui sont venus s’exprimer. C’est pourquoi notre gouvernement a choisi de poser des gestes concrets dès maintenant pour renforcer la lutte contre la maltraitance des personnes aînées. »

Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation

Faits saillants

  • À l’occasion de ce forum, près d’une centaine d’intervenants de divers horizons se sont rassemblés pour échanger et proposer des pistes de solution qui guideront les actions gouvernementales pour contrer la maltraitance matérielle et financière des personnes aînées au cours des prochaines années.
  • Les discussions du Forum étaient axées sur trois grands thèmes :
    • Informer sur la maltraitance matérielle et financière et prévenir celle-ci;
    • Repérer la maltraitance matérielle et financière;
    • Intervenir en cas de maltraitance matérielle et financière.
  • Rappelons que la tenue de ce forum est l’une des mesures prévues au Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2017-2022, lancé le 15 juin dernier. Sur les 52 mesures du plan d’action, 12 mesures touchent la maltraitance matérielle et financière.
  • La Ligne Aide Abus Aînés est accessible au 1 888 489-ABUS (2287). Depuis son entrée en fonction, en octobre 2010, plus de 30 000 appels ont été traités.
  • De ce nombre, 29 % concernaient des cas de maltraitance financière.
  • Le comité consultatif sur la maltraitance matérielle et financière est constitué de :
    • l’Autorité des marchés financiers;
    • la Chaire de recherche Antoine-Turmel sur la protection juridique des aînés;
    • la Chambre des notaires du Québec;
    • le CIUSSS de la Capitale-Nationale, le Regroupement des commissaires aux plaintes et à la qualité du Québec;
    • la Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec;
    • le Curateur public;
    • la Financière Banque Nationale;
    • le ministère de la Justice;
    • l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec;
    • l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec.

Liens connexes

Forum sur la maltraitance matérielle et financière envers les personnes aînées

Ligne Aide Abus Aînés

Haut de la page