Vous êtes ici Liste d'outils

nouvelle-2011-05-06-2

NOUVELLE ENQUÊTE SUR L’UTILISATION, LES BESOINS ET LES PRÉFÉRENCES DES FAMILLES EN MATIÈRE DE SERVICES DE GARDE - UN BILAN FAVORABLE
Québec, le 6 mai 2011 –  L’Institut de la statistique du Québec publie aujourd’hui l’Enquête sur l’utilisation, les besoins et les préférences des familles en matière de services de garde, 2009. Cette enquête scientifique, commandée par le ministère de la Famille et des Aînés et menée auprès de 11 161 répondants, est le fruit d’un travail colossal effectué au cours des deux dernières années. Elle donne un portrait fiable de la situation de milliers de familles partout au Québec quant à la manière dont elles font garder leurs enfants de moins de cinq ans et permet d’établir clairement les besoins et les préférences des parents en la matière.

« Les services de garde jouent un rôle important au Québec et font partie du quotidien de milliers de familles qui ont de jeunes enfants. En fait, neuf parents sur dix recourent à la garde pour au moins un de leurs enfants de moins de cinq ans. Il est donc essentiel d’avoir un outil qui dresse un portrait juste, précis et à jour de ce que les familles espèrent de notre réseau de services de garde. Je suis très fière de constater qu’à plusieurs égards, notre réseau répond globalement aux attentes d’une forte majorité de parents », explique la ministre de la Famille, Mme Yolande James.

L’étude révèle notamment que :

  • Plus de 80 % des enfants gardés régulièrement en raison du travail ou des études le sont dans le mode de garde souhaité par leurs parents;
  • Dans les services de garde à 7 $, en milieu familial, la proportion d’enfants gardés dans un mode de garde tout à fait souhaité est de 86 %, et que, en garderie ou en CPE, cette proportion s’élève à 96 %;
  • Dans le cas des enfants gardés sur une base régulière, la très vaste majorité des parents sont satisfaits des heures d’ouverture de leur service de garde et du temps nécessaire pour aller y conduire et y chercher l’enfant;
  • La garderie ou le CPE à 7 $ est le mode de garde qui obtient la préférence des parents pour la garde régulière des enfants âgés de un an à quatre ans;
  • Les parents invoquent deux motifs principaux pour ne pas recourir à la garde régulière : parce qu’un des parents désire rester à la maison avec l’enfant (39 % des enfants non gardés régulièrement) ou que le parent est en congé de maternité, de paternité ou parental (36 % des enfants non gardés régulièrement).

De l’information précieuse pour la création des 15 000 nouvelles places à 7 $

Lors du budget présenté en mars dernier, le gouvernement du Québec a réitéré son appui aux familles du Québec en annonçant un investissement de plus de 558 M$ pour la création de 15 000 nouvelles places à 7 $.

« L’information contenue dans l’enquête est précieuse et aidera le Ministère à définir les priorités dans le cadre de l’appel de projets pour créer les 15 000 nouvelles places. Cette enquête nous permet d’établir clairement les besoins et les préférences des parents en matière de services de garde au Québec. En connaissant mieux leurs besoins, nous pourrons y répondre plus adéquatement », a ajouté Mme James.

« Nous sommes conscients que des améliorations peuvent être apportées et nous sommes réceptifs. Par exemple, l’enquête révèle que le crédit d’impôt pour frais de garde est peu connu des parents. Ce crédit d’impôt gagnerait assurément à être davantage connu, d’autant plus que depuis le début de 2011, nous l’avons modifié afin qu’il soit remboursable sur une base mensuelle », a précisé Mme James.

Nouveau processus d’attribution des places : les régions se prononceront sur les priorités

Rappelons qu’en vertu de la Loi resserrant l’encadrement des services de garde éducatifs à l’enfance, adoptée en décembre dernier, le Ministère n’est pas seul à établir les priorités qui guideront l’attribution des nouvelles places à 7 $. Des comités consultatifs, constitués dans toutes les régions du Québec, auront pour tâche de conseiller la ministre de la Famille sur les besoins et les priorités à retenir. Ils procéderont également à l’analyse des projets soumis.

L’enquête publiée aujourd’hui pourra donc servir aux membres des comités, afin qu’ils aient une bonne compréhension des besoins et des préférences des familles en matière de services de garde sur leur territoire.

Ces comités sont actuellement en voie de formation dans l’ensemble du Québec et seront consultés dès ce printemps sur les priorités à retenir.

Haut de la page