Vous êtes ici Liste d'outils

Lettres

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Envoi de lettres types aux parents 


Par Alejandra Irace-Cima, DSP Laval et Suzette Rousseau, Association des CLSC et CHLSD 

Le guide Prévention et contrôle des infections dans les centres de la petite enfance du Québec est destiné aux professionnels de la santé qui soutiennent les services de garde dans la prévention et le contrôle des infections. Même si ce guide n'est pas destiné au personnel des services de garde, plusieurs s'y réfèrent fréquemment, particulièrement pour l'utilisation des lettres types destinées aux parents.

Lorsque la maladie infectieuse d'un enfant risque de se transmettre aux autres enfants, on envoie souvent une lettre aux parents. Il faut faire attention cependant, car lorsqu'une situation de ce genre survient, la conduite à adopter n'est pas toujours la même : elle dépend surtout de la maladie ou de l'infection en cause, mais également du contexte et de l'organisation du service de garde.

Il est difficile, voire impossible, de suggérer une « recette » passe-partout, qui réjouisse toutes les personnes concernées.

L'important est d'éviter l'envoi erroné des lettres types du guide, lorsqu'un enfant est atteint d'une maladie infectieuse ou qu'un parent informe le service d'un diagnostic obtenu pour son enfant. Une lettre a des conséquences : elle peut entraîner des consultations médicales superflues ou la prise d'un médicament inutile et semer beaucoup d'inquiétude.

Voici ce qu'il faut faire avant d'envoyer une lettre aux parents (éviter de nommer les personnes) :

  1. S'assurer qu'il s'agit d'un diagnostic médical confirmé et qu'on ne l'a pas transmis par erreur;
  2. Communiquer avec le CLSC ou avec le service Info-Santé;
  3. Avec l'autorisation des personnes-ressources de ces organismes, utiliser le modèle de lettre qui convient à la situation.

La personne-ressource du CLSC ayant été informée, elle sera en mesure de répondre adéquatement aux autres parents qui pourraient demander conseil relativement au contenu de la lettre.

Lorsque la situation suscite beaucoup d'inquiétude (exemple : poux, gale) il ne faut pas hésiter à communiquer avec le CLSC dès l'apparition du premier cas déclaré afin que le problème soit résolu rapidement.

Nous sommes heureux de constater que les lettres types sont utiles, mais pour éviter les alentendus, l'angoisse et la panique que pourrait causer l'utilisation erronée d'une lettre type, il vaut mieux consulter un professionnel de la santé, attaché à un CLSC de préférence, avant de faire un envoi.

Dernière mise à jour :
19 juillet 2011