Vous êtes ici Liste d'outils

L’administration sécuritaire des médicaments

Qu’il s’agisse des CPE, des garderies ou des services de garde en milieu familial, les services de garde éducatifs reconnus doivent respecter les normes prévues au Règlement sur les services de garde éducatifs à l’enfance (RSGEE), notamment en ce qui concerne l'administration, l'étiquetage et l'entreposage de médicaments.

Le RSGEE interdit, entre autres, l’administration d’un médicament à un enfant sans l'autorisation écrite du parent et d'un membre du Collège des médecins du Québec. Dans le cas d'un médicament prescrit, les renseignements inscrits par le pharmacien sur l'étiquette font foi de l'autorisation du médecin.

L'étiquette du contenant d'un médicament doit indiquer le nom de l'enfant, le nom du médicament, sa date d'expiration, sa posologie et la durée du traitement. Le prestataire de services a l’obligation de désigner par écrit une ou des personnes pour l’administration des médicaments aux enfants.

Le RSGEE prévoit toutefois certaines exceptions. Des gouttes nasales salines, des solutions orales d'hydratation (de type Pedialyte, Gastrolyte, Lytren, etc.), de la crème pour le siège à base d'oxyde de zinc, de la lotion calamine, de la crème solaire, de la crème hydratante et du baume à lèvres peuvent être administrés sans autorisation médicale, pourvu que le parent ait donné son autorisation par écrit.

On peut aussi administrer de l’acétaminophène (de type Tempra, Atasol, Tylenol ou autres marques maison) et appliquer de l’insectifuge à un enfant sans autorisation médicale, pourvu que l’administration soit conforme aux protocoles prévus au RSGEE et que ces protocoles soient signés par le parent.

Haut de la page

Dernière mise à jour :
5 octobre 2016