Vous êtes ici Liste d'outils

La boîte aux lettres

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
La femme enceinte et les infections en service de garde


Par Pierre Déry, Centre hospitalier universitaire de Québec

Pendant leur grossesse, les femmes peuvent être exposées à des infections susceptibles d'affecter l'enfant qu'elles portent. En service de garde, la présence de plusieurs enfants augmente les risques d'exposition à différents microbes. Les enfants font des infections plus fréquemment que les adultes parce que leur système immunitaire n'est pas encore pleinement développé. Par conséquent, ils deviennent plus souvent des porteurs de virus et de bactéries. De plus, les jeunes enfants peuvent avoir des habitudes d'hygiène déficientes, ce qui augmente le risque de transmission des infections aux personnes qui en prennent soin.

La plupart des infections contractées par la femme enceinte n'ont aucune conséquence pour le bébé à naître. Cependant, certains microbes peuvent atteindre le fœtus par voie sanguine et nuire à son développement ou encore causer une malformation. C'est plus particulièrement le cas pour les virus de la rubéole, de la varicelle, de la rougeole, ainsi que le cytomégalovirus et le parvovirus. Pour ce qui est des autres agents infectieux, le risque de complication pendant une grossesse est négligeable.

Pour mieux informer les femmes travaillant en service de garde, un dépliant vient d'être publié sur le sujet, et il est disponible dans les services de garde. On y explique, en relation avec chacune des infections mentionnées ci-dessus, le risque pour le fœtus lorsque la mère fait l'infection et les moyens de prévention qui existent.

Dernière mise à jour :
30 avril 2009