Vous êtes ici Liste d'outils

Article 1

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
La prévention, chez nous et ailleurs pour toujours!


Par Julio C. Soto, conseiller scientifique de l’Institut national de santé publique du Québec et directeur scientifique du Centre de coopération internationale en santé et développement

elon la mythologie grecque, Zeus (le dieu le plus puissant) une fois au pouvoir dans l'Olympe (la demeure des dieux), s'aperçut qu'en raison de la peste et des autres maladies existantes on risquait de perdre la créature la plus importante de la création, l'être humain. Non sans difficulté, malgré ses pouvoirs, Zeus réussit à mettre tous les maux dans une boîte qu'il confia par la suite à la déesse Pandore, à qui il demanda de tenir la boîte toujours fermée, sans pour autant l'informer de son contenu. Pandore ne put relever le défi et, un jour, elle ouvrit la boîte. Les maux, libres à nouveau, se dispersèrent partout : ce fut le début des grandes épidémies ! Zeus, en constatant les ravages causés et l'impossibilité d'enfermer à nouveau les maux, conçut une autre stratégie. Il fit appel à deux de ses filles; à Panacée, il donna la tâche de guérir tous ceux et celles qui étaient déjà malades et à Hygie, il confia celle d'empêcher que la maladie entre dans le corps des personnes encore saines.

Voilà d'où vient le mot hygiène (ensemble de principes et de pratiques qui favorisent la santé et empêchent la maladie), et cette histoire nous aide aussi à comprendre pourquoi guérir et prévenir les maladies font partie des grandes stratégies de la médecine moderne.

Pourquoi cette réflexion? Parce que, dans le monde actuel, les maux de toute sorte (maladie, violence, famine, pauvreté) font encore des ravages, les iniquités empêchent que tous aient accès aux médicaments et aux autres mesures pour assurer la santé, mais aussi parce que des stratégies telles que le développement de la petite enfance sont devenues des outils précieux de prévention. Examinons certains faits.

Au Canada, la probabilité de mourir entre la naissance et l'âge de 5 ans est de 7 pour 1000 naissances vivantes tandis que dans un pays comme le Pérou ce taux atteint 60, c'est-à-dire plus de huit fois plus élevé! Et il y a pire encore : dans 84 pays, la proportion peut atteindre jusqu'à 320 pour 1000 naissances vivantes! Parmi les causes de cette mortalité prématurée, on trouve bien sûr les maladies infectieuses (dont les infections respiratoires et la diarrhée) aggravées par la malnutrition et par les pauvres conditions de vie et d'accès aux services de santé. Toutefois, il y a un endroit où les pays développés et les pays en développement se rencontrent dans une lutte commune, c'est sur le terrain de la prévention dans le milieu de la petite enfance.

Le développement de la petite enfance à partir des programmes intégrés (d'éducation, de nutrition, de stimulation précoce, de promotion et de protection de la santé) constitue une solution valable pour tous les pays. Ils sont encore peu nombreux les pays en développement qui ont mis en œuvre des programmes intégrés en milieu de garde. Cependant, certaines expériences réalisées en Amérique latine et en Afrique ont donné d'excellents résultats. En l'absence de moyens de guérison pour tous, la prévention dans un sens large s'intègre dans la pratique quotidienne des soins et des services de garde offerts.

La prévention, ça marche ! Nous l'avons prouvé au Québec, où un programme d'hygiène adéquat a pu réduire des deux tiers la fréquence des infections diarrhéiques et la moitié des infections respiratoires. J'ai été aussi témoin ailleurs, dans des quartiers défavorisés, des acquis des programmes de soutien à la petite enfance où les services de garde sont devenus des véritables centres de développement de la communauté dans son ensemble. Ces expériences ont besoin de notre appui solidaire. Nous espérons un jour établir, avec le soutien de bailleurs de fonds, des programmes d'appui où les expériences du premier et du tiers monde pourront se rencontrer et trouver un espace d'échange et de solidarité : la santé des petits.

Dernière mise à jour :
30 avril 2009