Vous êtes ici Liste d'outils

Article 1

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Le maquillage des enfants


Par Élizabeth Bisson, Direction de la santé publique de la Mauricie et du Centre-du-Québec Collaboration spéciale : Susan Cloutier, Commission scolaire des Chênes de Drummondville

L'Halloween approche à grands pas. À l'occasion de cette fête fort attendue par les enfants, les maquillages, plutôt que le port de masques, sont recommandés pour éviter les chutes et les blessures. Mais attention ! si certaines règles d'hygiène ne sont pas respectées, les produits et accessoires utilisés pour le maquillage peuvent transmettre des infections.

Rappelons que le corps humain possède une barrière naturelle : la peau. Une peau saine et intacte empêche la pénétration des bactéries et des virus, tandis que les blessures que l'on vient de subir et les maladies de peau comme l'eczéma augmentent les risques d'infection car elles peuvent permettre à certains microbes présents sur la peau (on y trouve 1000 microbes par centimètre carré !) d'y pénétrer. Parmi les plus fréquents et les plus importants, nous pouvons mentionner :

  • Le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus) et le streptocoque bêta-hémolytique du groupe A (Streptococcus pyogenes), qui sont des bactéries pouvant occasionner des maladies cutanées. Le staphylocoque doré parasite fréquemment la peau. En contact avec des lésions cutanées, il peut provoquer une inflammation et une infection superficielle à la base des poils comme par exemple la folliculite, minuscule abcès sans atteinte de la peau sous-jacente. Ces deux bactéries peuvent causer l'impétigo, infection de la peau se caractérisant par des lésions en forme de boutons remplis de pus formant des croûtes jaunâtres, surtout au visage. Elles peuvent aussi être associées à la conjonctivite, une inflammation de l'œil (œil rouge).
  • L'herpès simplex de type 1 (herpès buccal), qui est un virus pouvant apparaître sous la forme d'un bouquet de vésicules (feu sauvage). Ses caractéristiques de survie (deux heures sur la peau, trois heures sur les vêtements et quatre heures sur les surfaces non poreuses) expliquent sa contagiosité.
  • Certains champignons comme l'Épidermophyton et le Microsporum, qui peuvent causer des infections de la peau et sont transmis la plupart du temps d'une personne à une autre.

Les mains et les ongles favorisent la propagation des infections bactériennes et virales. Ainsi, il faut se laver les mains méticuleusement avant de procéder à un maquillage.
Quand il s'agit de maquillage, les principaux modes de transmission sont : les mains, les produits utilisés, les accessoires et les outils. Les mains et les ongles favorisent la propagation des infections bactériennes et virales. Ainsi, il faut se laver les mains méticuleusement avant de procéder à un maquillage. La technique de lavage des mains ayant fait l'objet d'un article dans le numéro de décembre 1998 de Bye-bye les microbes! (vol. 1, no 2), les différentes étapes d'un lavage de mains efficace ne seront donc pas décrites ici. On recommande aussi de se laver les mains à l'eau et au savon entre chaque maquillage. Cependant, s'il n'y a pas de lavabo à proximité, un produit antiseptique sans eau pourrait le remplacer (voir à ce sujet le numéro de décembre 1999 de Bye-bye les microbes!, vol 2, no 4).

L'application des produits de maquillage, utilisés pour plusieurs enfants, doit suivre certaines règles :

  • On prend seulement la quantité nécessaire de crèmes, à même le pot, avec une spatule désinfectée et non avec les doigts.
  • Les crayons doivent être taillés avant d'être utilisés pour maquiller un enfant. Par la suite, on applique un peu d'alcool sur la mine.
  • On suggère d'agiter les pinceaux dans un contenant d'eau et de renouveler celle-ci aussi souvent que nécessaire pour qu'elle soit toujours limpide. Avant le maquillage, on lave les pinceaux à l'eau et au savon, on le rince bien et on applique ensuite sur les poils un désinfectant liquide.
  • Les applicateurs mousse ressemblant aux pinceaux mais dont l'extrémité est garnie de mousse ou de feutrine sont à usage unique tout comme les éponges à maquillage.
  • Les débarbouillettes ne devraient jamais passer du visage d'un enfant à un autre. Il en est de même pour les éponges.

Finalement, le principe de base est que tout matériel utilisé doit être désinfecté avant de maquiller chaque enfant.
Suivez les conseils ci-dessus pour éloigner ces petits monstres de microbes ; vos enfants auront ainsi de meilleures chances de passer une bonne Halloween !

Dernière mise à jour :
30 avril 2009