Vous êtes ici Liste d'outils

Article 2

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Des dents gardées... en santé !


Par Michel Levy, Direction de la santé publique de Montréal-Centre

Malgré l'amélioration de la santé dentaire observée au cours des dernières années, la carie demeure la maladie infectieuse chronique la plus fréquente de la petite enfance. Au Québec, de nombreux enfants en font encore l'expérience très tôt dans leur vie. À Montréal, jusqu'à 70 % des enfants de quatre à cinq ans fréquentant les services de garde dans des quartiers défavorisés ont déjà eu des caries, celles-ci étant étroitement liées à la pauvreté.

La carie du biberon est la forme la plus précoce et la plus grave des caries apparaissant à la petite enfance. Sa progression peut être foudroyante et douloureuse. Elle est causée par un usage prolongé du biberon au coucher ou pendant la journée. Les incisives supérieures sont les premières à être atteintes au collet, près des gencives. Les canines suivent, et si l'atteinte continue, les dents d'en arrière seront également affectées. La perte des dents est parfois inévitable et peut causer des problèmes orthodontiques plus tard.

Contrairement a ce que l'on pourrait croire, les effets de la carie chez le jeune enfant ne se limitent pas aux dents. Les petits souffrant de carie du biberon sont souvent de poids et de taille inférieurs à la moyenne, ils auraient de la difficulté à manger et à dormir et souffriraient d'une pauvre estime de soi. On a aussi noté chez eux une incidence accrue d'otites moyennes. Par ailleurs, le traitement des caries chez les très jeunes requiert souvent des soins coûteux et compliqués, donnés sous anesthésie générale.

Depuis quelques années, on utilise le terme « carie de la petite enfance » pour signifier que la carie n'est pas causée que par un usage inapproprié du biberon. Parmi les autres facteurs mis en cause, on trouve le manque de brossage avec un dentifrice contenant du fluorure, la consommation fréquente, c'est-à-dire plus de trois fois par jour, de collations cariogènes (biscuits, bonbons, gâteaux, etc.), ainsi que l'absence de fluorure dans l'eau de consommation.

Il est aussi reconnu que les microbes qui causent la carie dentaire peuvent être transmis de la mère à l'enfant par certains comportements, comme par exemple goûter à la nourriture du bébé en se servant de la même cuillère. La mauvaise hygiène buccale de la mère est aussi associée à la concentration plus élevée de microbes dans la bouche de l'enfant.

Quel est le rôle de l'éducatrice en service de garde ?

L'éducatrice a un contact privilégié avec le jeune enfant et peut ainsi jouer un rôle important dans la prévention des problèmes buccodentaires. Elle peut se renseigner auprès des professionnels de santé dentaire de la Direction de la santé publique ou du CLSC de sa région. Ils lui fourniront des recommandations à cet effet. Ensemble, ils pourront améliorer la santé et la qualité de vie des enfants en combattant la carie de la petite enfance !

Rôle préventif en santé dentaire
des éducatrices en milieu de garde

  1. S'assurer que la nourriture offerte en milieu de garde est saine et conseiller les parents sur l'alimentation, l'usage du biberon et l'hygiène buccale. L'éducation des parents doit être amorcée très tôt dans la vie de l'enfant pour prévenir les comportements à risque sans attendre l'apparition de caries.
  2. Appliquer un programme de brossage de dents avec un dentifrice fluoruré si cela est préconisé par le dentiste de la Direction de la santé publique ou par l'hygiéniste du CLSC de la région.
  3. Celles qui travaillent auprès d'enfants de trois ans et moins doivent apprendre à reconnaître les premiers signes de la carie du biberon (des taches blanches au collet des dents supérieures avant) en soulevant leur lèvre supérieure. Il faut alors inciter les parents à consulter rapidement un dentiste ou une hygiéniste dentaire. Peu de gens savent que si cette consultation est faite à temps, la carie débutante peut être arrêtée, même guérie, sans qu'on ait à réparer la dent !

 

Dernière mise à jour :
30 avril 2009