Vous êtes ici Liste d'outils

Article 2

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Un jeu-questionnaire sur la vaccination


Par Julio Soto et Patricia Hudson, Direction de la santé publique de Montréal-Centre

Le vaccin (du latin vaccinus = de vache) a été introduit par Edward Jenner, médecin anglais qui, en 1796, a mis au point le premier vaccin contre la variole, une maladie mortelle responsable de grandes épidémies. Jenner avait observé que les travailleurs des étables qui étaient en contact avec des vaches porteuses de vaccine, une maladie très semblable à la variole, étaient protégés contre cette dernière. En utilisant des lésions de vaccine chez les vaches, Jenner a « inventé » un vaccin efficace contre la variole. Aujourd'hui, grâce à la vaccination, la variole n'existe plus et il est possible d'éviter d'autres maladies potentiellement graves.

Même si plus de 200 ans ont passé, on constate qu'il existe toujours un besoin d'information sur la vaccination car certaines fausses croyances circulent encore dans la population. Voici un petit jeu-questionnaire qui vous permettra de tester vos connaissances sur cette mesure de protection et de prévention. Vous trouverez les réponses aux questions à la dernière page du bulletin.

Malgré cette mise en garde, il ne s'agit pas de priver les enfants des bienfaits d'une visite au verger ou de savourer les délices des pommes, mais plutôt de prévenir des infections sévères pouvant être transmises par du jus de pomme non pasteurisé.

  Vrai Faux
1- Au Québec, la vaccination est obligatoire pour les enfants.    
2- Au Québec, certaines maladies potentiellement graves, telles que la polio, ont été éliminées par la vaccination.    
3- Si un enfant fait un rhume, la vaccination devrait être reportée à plus tard.    
4- Un enfant en retard dans sa vaccination peut recevoir plusieurs vaccins en même temps.    
5- Pour vacciner, on administre des microbes ou des parties de microbes rendus inoffensifs.    
6- En général, la protection produite par les vaccins est de courte durée, soit moins de 5 ans.    
7- Les complications graves des vaccins sont fréquentes.    
8- Les vaccins affaiblissent le système de défense de notre organisme.    
9- Au Québec, en 1989, une épidémie de rougeole touchait plus de 10 000 personnes.    
10- Une diminution du nombre de personnes vaccinées peut entraîner la réapparition des maladies évitables par la vaccination.    


RÉSULTATS DU JEU-QUESTIONNAIRE SUR LA VACCINATION

1. FAUX. Au Québec, la vaccination n'est obligatoire pour personne. Cependant, elle est fortement recommandée par le ministère de la Santé et des Services sociaux. La responsabilité de faire vacciner les enfants revient aux parents.

2. VRAI. En effet, la poliomyélite a été éliminée des deux Amériques grâce à la vaccination. Si plus de 95 % des gens étaient vaccinés, plusieurs autres maladies potentiellement graves (par exemple : la rougeole, la rubéole, l'hépatite B, la méningite à Haemophilus influenzae de type b, les oreillons) pourraient aussi être éliminées par la vaccination.

3. FAUX. Un rhume n'est pas une contre-indication à recevoir un vaccin. Toutefois, la vaccination devra être retardée si l'enfant présente une fièvre élevée (plus de 38,5 °C).

4. VRAI. La plupart des vaccins peuvent être administrés en même temps sans problème. Aujourd'hui, il existe des vaccins protégeant contre plusieurs maladies à la fois, ce qui permet de réduire le nombre d'injections.

5. VRAI. Les vaccins sont soumis à des procédés de fabrication très rigoureux et à des tests d'évaluation qui assurent leur efficacité et leur sécurité.

6. FAUX. La plupart des vaccins donnent une protection de plus de cinq ans, et même à vie, si l'on respecte le calendrier de vaccination recommandé.

7. FAUX. Les complications qui peuvent être attribuées aux vaccins sont beaucoup moins nombreuses et moins graves que celles provoquées par les maladies elles-mêmes.

8. FAUX. Les vaccins renforcent notre système immunitaire en provoquant la production d'éléments de protection (les anticorps) contre les microbes responsables des maladies.

9. VRAI. L'épidémie de rougeole de 1989 a touché, en neuf mois, 10 184 Québécois dont 500 ont été hospitalisés et sept sont décédés. À la suite de cette épidémie, il a été décidé d'ajouter une deuxième dose de vaccin à l'âge de 18 mois pour une meilleure protection.

10. VRAI. De nouvelles épidémies de maladies évitables par la vaccination ont été observées dans des pays qui avaient suspendu ou diminué la vaccination. C'est le cas de la coqueluche en Angleterre (en 1970) et de la diphtérie dans les pays de l'ex-URSS (dans les années 80 et 90).

 

Dernière mise à jour :
30 avril 2009