Vous êtes ici Liste d'outils

Article 3

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Du nouveau dans la vaccination contre la grippe


Au cours des dernières années, de nombreuses études ont été menées dans le domaine de la vaccination contre la grippe. En juin 2018, les experts québécois ont publié un avis scientifique dans lequel ils présentent des recommandations visant à réduire les hospitalisations et les décès associés à la grippe.

Pour atteindre cet objectif, les experts québécois recommandent que les efforts soient concentrés sur les personnes les plus à risque d’être hospitalisées ou de mourir à la suite de la grippe.

Parmi les nombreuses données présentées dans l’avis, mentionnons les suivantes :

  • Image de seringue.Près de neuf décès sur dix causés par l’influenza surviennent chez les personnes atteintes de maladies chroniques et chez les personnes de 75 ans ou plus;
  • Les personnes atteintes de maladies chroniques représentent la majorité des hospitalisations dues à l’influenza (80 %);
  • Le nombre d’hospitalisations des enfants en bonne santé est dix fois plus bas que celui des enfants vivant avec une maladie chronique;
  • Chez les personnes à faible risque de complications, la vaccination répétée contre la grippe pourrait entraîner une augmentation du risque d’avoir la maladie;
  • Les décès sont exceptionnels chez les enfants en bonne santé (de un à deux par million).

Dans ce contexte, à l’automne 2018, le vaccin contre la grippe sera gratuit pour :

  • les personnes à risque de complications
    • les femmes enceintes et en bonne santé aux deuxième et troisième trimestres de grossesse;
    • les personnes ayant une maladie chronique;
    • les personnes de 75 ans ou plus;
  • les personnes résidant sous le même toit et les aidants naturels des personnes à risque de complications;
  • les aidants naturels et les personnes résidant sous le même toit qu’un enfant de moins de six mois;
  • les travailleurs de la santé.

Il n’est donc plus recommandé de vacciner les enfants âgés de 6 à 23 mois, les membres du personnel des services de garde ou les adultes de 60 à 74 ans en bonne santé. Toutefois, ces personnes pourront recevoir le vaccin gratuitement s'ils en font la demande.

Dernière mise à jour :
5 novembre 2018