Vous êtes ici Liste d'outils

La présence d'animaux dans les services de garde en milieu familial : une pratique fortement déconseillée!

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
La présence d'animaux dans les services de garde en milieu familial : une pratique fortement déconseillée!


Par Chantal Vincent, ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, et Philippe Bélanger, bureau de surveillance et de vigie du ministère de la Santé et des Services sociaux

Les enfants d'âge préscolaire sont curieux et démontrent un vif intérêt pour tout ce qui bouge. Si la présence d'animaux peut être une occasion d'apprentissage exceptionnelle pour les enfants, elle peut toutefois représenter un risque de contamination. En effet, certains animaux sont porteurs de microbes qu'ils peuvent transmettre aux enfants, et ce, même s'ils n'ont pas l'air malades. Les maladies que les animaux peuvent transmettre aux humains s'appellent des zoonoses.

Le Règlement sur les services de garde éducatifs à l'enfance interdit la présence d'animaux dans les garderies et les centres de la petite enfance. En revanche, cette interdiction ne touche pas les services de garde en milieu familial1. Toutefois, le Comité de prévention des infections dans les services de garde à l'enfance du Québec (CPISGEQ) considère que les enfants qui les fréquentent devraient bénéficier de la même protection que ceux qui fréquentent une installation et ne pas être exposés à la présence d'animaux.

Voici deux exemples de zoonoses déclarées dans des services de garde en 2009.

Au cours du mois d'octobre, un enfant de 11 mois a été atteint de gastroentérite. L'analyse des prélèvements effectués sur ses selles a confirmé la présence d'une « salmonelle », une bactérie causant une salmonellose. La Direction de santé publique a découvert que le service de garde où se rendait l'enfant hébergeait un caméléon dans un vivarium et que certains enfants l'avaient manipulé. Un médecin vétérinaire du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) s'est rendu sur les lieux. Il a prélevé des excréments du caméléon. Ceux-ci contenaient des bactéries de la même souche que celle qui avait infecté l'enfant. Des recommandations ont été faites afin d'éviter d'autres cas semblables.

Toujours en octobre, un autre cas de salmonellose a été confirmé chez un en fant de deux ans qui fréquentait un service de garde en milieu familial. La responsable possédait quatre tortues; les enfants les avaient manipulées. Les analyses de l'eau et du filtre de l'aquarium des tortues ont révélé la présence de la même bactérie que celle trouvée chez le bambin. Par conséquent, des recommandations ont été données à la responsable du service de garde, qui a choisi de se débarrasser des tortues.

Par ailleurs, on a découvert 18 cas infectés par une souche particulière de salmonelle au Québec entre juillet et décembre 20092. Plus de 60 % des cas étaient des enfants âgés de moins de neuf ans. Douze d'entre eux avaient eu un contact avec des tortues. La même souche de salmonelle a été retrouvée dans l'environnement de cinq tortues achetées par des familles différentes.

Il est bien connu dans le monde scientifique que les reptiles (tortues, lézards, serpents, etc.), les poissons d'aquarium et les amphibiens (grenouilles) sont souvent porteurs de salmonelles. C'est par l'intermédiaire de mains mal lavées à la suite d'un contact avec les excréments d'animaux, ou avec de l'eau ou tout autre matériel souillé par les excréments que l'on peut se contaminer. Cela représente donc une source d'infection considérable pour les enfants qui n'ont pas encore acquis les habitudes d'hygiène nécessaires pour côtoyer ces bêtes. En effet, les enfants ont tendance à tout porter à leur bouche et à ne pas se laver les mains régulièrement.

Même en faisant abstraction des risques associés à divers facteurs comme les morsures ou les allergies, les animaux présents dans les services de garde en milieu familial peuvent présenter un risque supplémentaire pour les enfants, car ils peuvent causer des zoonoses. Afin de réduire ce risque, il convient de ne pas garder d'animaux dans les services de garde, en particulier les reptiles, les poissons et les amphibiens. Nous vous invitons à prendre connaissance des recommandations énoncées dans la Boîte à outils.


1.Ministère de la Santé et des Services sociaux (2008), Prévention et contrôle des infections dans les services de garde à l’enfance – Guide d’intervention.

2.Bureau de surveillance et de vigie du ministère de la Santé et des Services sociaux,
31 mai 2010.

Dernière mise à jour :
11 mai 2015