Vous êtes ici Liste d'outils

Article 2

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Collaboration entre les services de garde à l'enfance, les CSSS (volet CLSC) et les directions de santé publique :le modèle de Laval


Par Jacqueline Aristhène et Lucie Gravel, Centre de santé et de services sociaux de Laval

En tant qu'infirmières en petite enfance au CSSS de Laval, nous avons un rôle de prévention et de contrôle à jouer au regard des maladies infectieuses. Les intervenants en centre de la petite enfance et en garderie possèdent de l'information de base pour faire face aux diverses problématiques de maladies infectieuses; par exemple, ils peuvent soupçonner l'éclosion d'une maladie infectieuse en constatant la présence de certains symptômes. Cependant, lorsqu'ils ont besoin d'un soutien pour confirmer un soupçon et mettre en place des mesures de contrôle, ou encore besoin d'assistance sur la façon de répondre aux questions des parents, ces intervenants communiquent avec nous. Dans certains cas, c'est l'infirmière de la Direction de santé publique qui nous contacte pour nous informer d'un problème dans un CPE ou une garderie. Généralement, lorsque nous recevons une demande provenant d'un CPE ou d'une garderie, ou de la Direction de santé publique, nous tentons d'y répondre dans les 24 heures.

À la première communication, nous faisons une collecte de données pour être en mesure de répondre adéquatement à la demande. Nous posons des questions sur le nombre de cas, l'âge des enfants atteints, les mesures d'hygiène déjà adoptées; nous avons besoin de savoir aussi depuis combien de temps le premier cas a été détecté, si les parents ont consulté un professionnel de la santé, etc. Une fois l'information recueillie, nous consultons le guide d'intervention Prévention et contrôle des infections dans les services de garde à l'enfance pour établir les mesures à mettre en place et les recommandations à faire. Fréquemment,nous devons avoir recours aux services de l'infirmière en santé publique afin de bien répondre aux besoins du service de garde.

Lorsque les symptômes indiquent la présence d'une maladie infectieuse, nous accompagnons la responsable du service de garde dans les étapes à suivre et les démarches à effectuer. Il peut s'agir de rappeler ou de vérifier la mise en place des mesures d'hygiène qui s'imposent (lavage des mains, désin- fection du local, des jouets...),d'envoyer une lettre aux parents pour les informer de la situation, leur recommander la vaccination ou les inviter à consulter un médecin.

Il peut être nécessaire de faire ensuite un suivi téléphonique pour rassurer les intervenantes et s'assurer de l'efficacité des actions qu'elles ont posées. Il nous arrive aussi de nous rendre au service de garde pour soutenir le personnel éducateur.

Récemment, nous avons reçu un appel de la directrice d'un CPE nous informant de six cas de diarrhée chez des enfants et des éducatrices. Nous avons recueilli les renseignements nécessaires et convenu des actions à poser pour éviter que la situation se prolonge ou s'aggrave. Nous avons invité la directrice à souligner aux éducatrices l'importance de respecter les mesures d'hygiène, par exemple, le lavage des mains, des surfaces, le nettoyage des jouets. Nous avons téléphoné à la Direction de santé publique pour déclarer la situation et demander si d'autres interventions devaient être faites. Nous avons effectué une relance téléphonique auprès du CPE deux jours plus tard et la directrice nous a mentionné qu'il y avait eu d'autres cas de diarrhée. Nous lui avons alors offert de la rencontrer avec son équipe dans le but de rappeler certaines consignes, de faire un retour sur les mesures entreprises et de déterminer les autres mesures à mettre en place.

Parmi les autres situations où nous avons été appelées à intervenir au cours des six derniers mois, mentionnons des cas de conjonctivite, d'oxyurose, de gastro-entérite, de pieds-mains-bouche, d'herpès, de pédiculose et de grippe A(H1N1).

En terminant,rappelons que nous pouvons également être appelées à soutenir les services de garde pour des problèmes de santé autres que les maladies infectieuses, par exemple, pour les cas d'allergie, de diabète juvénile, etc. 

Dernière mise à jour :
23 octobre 2009