Vous êtes ici Liste d'outils

Les trois petits cochons et le grand méchant virus

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Les trois petits cochons et le grand méchant virus


Par Valérie Lamarre, Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine

Au cours de l'hiver 2006, c'est la grippe aviaire qui retenait l'attention de tous (voir Bye-bye les microbes !, vol. 9, no 1, hiver 2006). Cette année, c'est la grippe porcine, la grippe A(H1N1), qui fait couler de l'encre. Il y a une grande similitude entre ces deux phénomènes. Nous allons donc adapter les notions déjà abordées en 2006 à la réalité de 2009.

C'est quoi, l'influenza ?

Influenza, c'est le nom donné à un groupe de virus possédant des caractéristiques communes. Il y a plusieurs types d'influenza. Certains types infectent les cochons, certains, les humains et d'autres, les oiseaux. En général, les influenzas des oiseaux n'infectent que les oiseaux, ceux des cochons se contentent des cochons et les nôtres, les virus de l'influenza humaine, ne se propagent que chez les humains. Mais évidemment, comme vous le verrez plus loin, toute règle a des exceptions.

C'est quoi, la grippe ?

Influenza, c'est aussi le nom donné à la maladie qui survient quand un humain ou un animal tel un cochon ou un oiseau est infecté par une souche du virus influenza assez virulente pour le rendre malade. On utilise souvent, tant chez le vétérinaire que chez le médecin, le mot grippe pour désigner cette infection. Concentrons-nous pour le moment sur la grippe humaine. Chaque hiver, nous, les humains, subissons une épidémie de grippe. Lorsqu'un virus de l'influenza nous infecte et nous donne des symptômes de la grippe, par exemple fièvre, toux, mal de gorge, douleurs musculaires et écoulement nasal, notre système immunitaire part en guerre et combat ce virus. Si le même virus revient nous infecter, notre système immunitaire le reconnaîtra et le combattra avant même que l'on ait des symptômes.

En fait, le système immunitaire ne reconnaît que certaines composantes de l'enveloppe du virus de l'influenza :le virus doit porter les mêmes « vêtements » pour être reconnu rapidement. Par exemple, si, à l'hiver 2008, le virus de l'influenza portait un jeans et un t-shirt, notre système immunitaire aura de la difficulté à le reconnaître à l'hiver 2009 s'il porte un jeans et un chemisier. Le virus de l'influenza humaine a, de fait, une garde-robe bien remplie : chaque année, il change une petite partie de ses vêtements. Ainsi, notre système immunitaire ne le reconnaît pas tout de suite,et le virus peut nous donner la grippe. La grippe saisonnière que nous subissons chaque hiver est contagieuse : elle se transmet facilement d'une personne malade à une autre personne dite non immune, c'est-à-dire une personne qui ne l'a pas encore eue cet hiver-là ou qui n'est pas vaccinée contre la grippe. À chaque automne, nous devons vacciner contre la grippe saisonnière ceux qui en ont besoin pour s'adapter aux changements d'habits de cette coquine.

C'est quoi, la grippe porcine ?

Mais oui, vous l'avez déjà compris : la grippe porcine, c'est quand le virus influenza du cochon donne la grippe à un cochon. Depuis toujours, des souches d'influenza porcines circulent dans les populations de cochons. La souche d'influenza porcine qui a circulé au Mexique en 2009 était couverte d'une enveloppe (vêtements) que l'on appelle A(H1N1). La particularité de cette souche est que le virus, au lieu de n'infecter que les cochons, est capable d'infecter aussi les humains. De plus, elle peut également, une fois qu'elle a infecté un humain, se propager facilement d'une personne à une autre aussi efficacement, semble-t-il, qu'un virus d'influenza humaine.

Jusqu'à maintenant,il n'a pas été démontré que cette souche du virus influenza pourrait être plus virulente que l'influenza humaine saisonnière. Mettons brièvement en parallèle la grippe A(H1N1) de 2009 et la grippe aviaire (H5N1) de 2005-2006 :la grippe aviaire se transmet peu à l'humain, très rarement de personne à personne, et est très virulente lorsqu'elle survient, tandis que cette souche de grippe porcine se transmet facilement de personne à personne et semble peu virulente. Il est important de comprendre que la grippe aviaire et la grippe porcine ne s'attrapent PAS en mangeant du poulet ou du cochon.

C'est quoi, une pandémie de grippe humaine ?

D'abord,une petite précision sémantique : une pandémie est une épidémie généralisée touchant plusieurs pays et continents. Une pandémie de grippe humaine survient quand notre virus de l'influenza humaine décide de faire un changement saisissant de vêtements. C'est comme à la soirée de Noël, lorsque vous avez du mal à reconnaître votre collègue qui a troqué ses vêtements de travail contre sa robe à paillettes ! En effet, grâce à ce changement majeur de certaines des composantes de son enveloppe, le virus de l'influenza devient méconnaissable pour notre système immunitaire. Ce changement majeur s'accompagne souvent d'une plus grande virulence. Nous sommes tous vulnérables à une souche d'influenza pandémique puisque personne n'a eu l'occasion de se faire une immunité auparavant. Au cours de son histoire, l'humanité a fait face à de multiples pandémies de grippe, certaines plus graves que d'autres.

Pourquoi fait-on un lien entre grippe du cochon, grippe aviaire et pandémie ?

Nous ne savons pas avec certitude d'où proviennent les éléments de changement majeur de l'enveloppe du virus de l'influenza humaine. Une partie de ces changements serait attribuable à des échanges avec les virus de l'influenza du cochon et de celle de l'oiseau. La grippe A(H1N1) a réussi à causer une pandémie, mais fort heureusement, elle n'est pas très virulente pour l'instant. Au moment d'écrire ces lignes, le virus circule toujours dans la population québécoise. Nul ne sait si une pandémie d'une grande virulence émergera à la suite de cette première vague de grippe A(H1N1). Y aura-t-il métissage entre la souche d'influenza porcine, une souche aviaire et une souche humaine ? Quelle en sera la virulence ? La contagiosité ? Impossible de répondre à ces questions. C'est pourquoi les autorités de santé publique de tous les pays se préparent à différents scénarios.

En attendant, que faire en service de garde ?

Suivez les consignes déjà transmises par le ministère de la Famille et des Aînés et celles qui pourraient vous être données durant l'automne. Restez vigilants... tout en attendant le vaccin. 

Dernière mise à jour :
20 août 2010