Vous êtes ici Liste d'outils

Article 3

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Baignade en mauvaise compagnie


Par Denis Gauvin, Institut national de santé publique du Québec

Pendant les chaudes journées d’été, quoi de plus rafraîchissant que de faire trempette dans un plan d’eau du Québec ? Cette activité plaisante peut toutefois devenir désagréable si le baigneur doit partager son lac avec le parasite responsable de la dermatite du baigneur : la cercaire. Cette petite larve minuscule, presque impossible à discerner à l’oeil nu, infeste les oiseaux aquatiques et les escargots (selon le stade de développement du parasite). Lorsque les eaux sont chaudes, les cercaires partent à la recherche de leur hôte habituel, les oiseaux aquatiques. Si un baigneur se trouve par hasard sur son chemin, le parasite peut se tromper et le piquer en pensant avoir atteint son bel oiseau favori. Les cercaires se collent d’abord à la peau et, à la sortie de l’eau, sous l’action du soleil, elles pénètrent dans la peau. Une fois à l’intérieur, elles meurent.

Bien que n’occasionnant que des affections bénignes (plaques rouges ressemblant à des piqûres d’insecte, démangeaisons et parfois infections mineures), la dermatite cercarienne, qu’on appelle « dermatite du baigneur », peut être suffisamment désagréable pour compromettre les activités de baignade sur certains plans d’eau.

Pour prévenir cette affection, il est conseillé :

  • de réduire à quelques minutes le temps de baignade;
  • de se sécher immédiatement en se frottant avec une serviette pour éviter que le parasite ne pénètre dans la peau;
  • d’éviter les plans d’eau où des cas de dermatite du baigneur ont été rapportés;
  • d’éviter de nourrir les oiseaux aquatiques.

Si vous contractez la dermatite du baigneur, évitez de vous gratter, utilisez au besoin une crème ou une lotion contre les démangeaisons pour soulager le malaise et consultez votre médecin si les symptômes persistent après plusieurs jours.

Pour plus d’information, communiquez avec le service Info-Santé de votre région.

Dépliant sur la dermatite du baigneur

Dernière mise à jour :
12 mai 2015