Vous êtes ici Liste d'outils

Article 3

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Cette année, ne vous laissez pas surprendre par la grippe... ou une infection à pneumocoque!


Par Dominique Fortier, ministère de la Santé et des Services sociaux

Les infections des voies respiratoires à la suite d'une grippe et celles causées par la bactérie appelée pneumocoque figurent parmi les cinq causes les plus fréquentes d'hospitalisation au Canada.

Les enfants sont plus à risque de présenter des complications graves à la suite d'une grippe ou d'une infection à pneumocoque et d'être hospitalisés à cause de ces complications. Les complications causées par ces deux infections sont les suivantes :

GrippeInfection à pneumocoque
Otite Otite
Sinusite Sinusite
Pneumonie (infection des poumons) Pneumonie (infection des poumons)
Bronchite Méningite (infection des membranes qui enveloppent le cerveau)
 Bactériémie (infection du sang)

Les infections à pneumocoque graves peuvent laisser des séquelles permanentes telles que la surdité ou des dommages au cerveau. Elles peuvent même, tout comme la grippe, provoquer la mort dans certains cas.

Heureusement, des vaccins contre certaines infections respiratoires sont disponibles. Ils constituent un bon moyen de prévention. Au Québec, le vaccin contre la grippe est offert gratuitement aux jeunes enfants âgés de 6 à 23 mois, à leur famille ainsi qu’aux personnes qui en prennent soin, y compris le personnel des services de garde.

Comme l’efficacité du vaccin contre la grippe n’a pas été prouvée chez les enfants de moins de 6 mois, la vaccination ne leur est pas recommandée. Il est toutefois important que les proches susceptibles de leur transmettre l’infection soient vaccinés, car les jeunes enfants sont une clientèle à risque de complications de la grippe.

Le vaccin contre le pneumocoque est également offert gratuitement aux enfants de 6 à 59 mois.

Pour en savoir plus, informez-vous auprès de votre CLSC, de votre médecin ou de votre pharmacien, ou encore visitez le Portail santé mieux-être du ministère de la Santé et des Services sociaux à l’adresse suivante : www.sante.gouv.qc.ca/vaccination.

Le vaccin contre la grippe est-il efficace?

L'efficacité du vaccin contre la grippe varie selon les années, selon les souches de virus utilisées et selon l'âge des personnes. Les souches de virus incluses dans le vaccin doivent être semblables aux souches qui circulent pour que celui-ci soit pleinement efficace, ce qui n'est pas toujours le cas parce que ledit vaccin doit être produit plusieurs mois à l'avance. De plus, le nombre d'anticorps produits grâce à la vaccination peut diminuer dans l'année suivant la vaccination, particulièrement chez les jeunes enfants, les personnes plus âgées et les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Il est donc nécessaire de recevoir le vaccin contre la grippe chaque année afin d'avoir une meilleure protection.

Par ailleurs, les virus qui causent la grippe changent continuellement. La composition du vaccin contre la grippe est revue chaque année afin d'y inclure les souches de virus qui devraient circuler le plus pendant la saison de la grippe.

Certaines personnes auront la grippe même si elles ont été vaccinées. Dans ce cas toutefois, elles courent de moins grands risques de présenter des complications. Sur 100 personnes vaccinées chaque année, environ 50 personnes éviteront d'avoir la grippe grâce au vaccin. Les 50 autres attraperont peut-être la grippe, mais elles éviteront une complication comme la pneumonie ou la bronchite, et cela n'est pas négligeable.

N'oubliez pas enfin que le vaccin contre la grippe ne protège pas contre les autres infections respiratoires telles que le rhume!

Dernière mise à jour :
26 octobre 2015