Vous êtes ici Liste d'outils

Article 2

  • Index par numéros
  • Index par sujets
abcdefghijklmnopqrstuvwxyz

Centres de la petite enfance et garderies

 
Mariève a des boutons…


Par Michèle Tremblay, Direction de santé publique de Montréal

Un matin de juillet, Mariève, 11 mois, est un peu maussade et elle a de petits « boutons » sur les mains et les pieds.

Sa mère vous mentionne que le médecin qu’elle a vu hier lui a dit qu’il s’agissait du syndrome pieds-mains-bouche.

Qu’est-ce que ce syndrome? Par quoi est-il causé?

Le syndrome pieds-mains-bouche est une infection causée par un virus. Il se manifeste par des vésicules (petites lésions sur la peau avec du liquide incolore à l’intérieur) dans la bouche, sur la langue, les mains et les pieds, d’où le nom de « syndrome piedsmains- bouche ». Parfois, l’enfant présente aussi des lésions sur les fesses. La maladie s’accompagne souvent de fièvre.

Il est causé par le virus coxsackie, qui fait partie de la grande famille des entérovirus. Ces entérovirus sont plus fréquents en été et à l’automne. Ils atteignent plus souvent les jeunes enfants de l’âge de vos tout-petits.

En plus d’être responsables du syndrome pieds-mains-bouche, ils peuvent causer d’autres maladies telles que l’herpangine (fièvre, mal de gorge, douleurs au cou et lésions cutanées localisées dans le fond de la bouche et sur le palais) et la méningite virale. Celleci est habituellement sans gravité chez les enfants par ailleurs en bonne santé, mais inquiète énormément les parents. Ces enfants présenteront de gros maux de tête, de la fièvre et des frissons, ce qui amènera les parents à consulter.

Chez les enfants, les entérovirus sont aussi responsables de conjonctivites, d’éruptions cutanées, de douleurs au thorax et au haut de l’abdomen (appelées pleurodynie), et de myocardites.

Les entérovirus peuvent aussi infecter un enfant sans qu’il ait de symptôme.

Est-ce que la maladie de Mariève est contagieuse?

Ses petites lésions cutanées ne sont pas du tout contagieuses. Le virus coxsackie est présent surtout dans les sécrétions respiratoires et dans les selles de Mariève. Il persistera dans ses selles bien longtemps après qu’elle n’aura plus aucune vésicule, soit durant 8 à 12 semaines, même si elle n’a pas de diarrhée. Il est donc facile de contaminer l’environnement. Il suffira qu’un autre enfant ou un adulte ingère accidentellement le virus, soit après avoir porté à sa bouche ses mains ou des objets contaminés. C’est pourquoi les entérovirus causent souvent des éclosions dans les services de garde.

Oui, Mariève est donc contagieuse, mais il est très possible d’éviter la transmission de cette infection aux autres enfants et aux adultes :

  • Renforcer les mesures d’hygiène : le lavage des mains, le nettoyage et la désinfection des surfaces, dont celles des jouets.
  • Comme Mariève est à la pouponnière, bien revoir la technique de changement de couche, favoriser l’utilisation de couches jetables et de lingettes à usage unique et, au besoin, porter des gants jetables.

Comme les entérovirus ne causent souvent aucun symptôme, il est important d’appliquer ces mesures pour tous les enfants et tout le temps, pas seulement durant la maladie de Mariève.

Est-ce que les parents de Mariève devraient la garder à la maison jusqu’à la disparition des vésicules?

Non, elle n’a pas à être exclue du service de garde, à moins qu’elle ne soit pas suffisamment en forme pour participer aux activités.

En conclusion…

Les entérovirus, incluant le virus coxsackie, sont très présents en milieu de garde, surtout en cette saison. Cependant, l’application en tout temps des mesures préventives est suffisante pour réduire leur présence et leur propagation dans le service de garde et faire passer à tous un bel été.

Dernière mise à jour :
9 novembre 2011