Vous êtes ici Liste d'outils

Mai 2018

Logo du Bulletin de veille

Préparé par la Direction de la recherche, de l’évaluation et de la statistique

La veille a pour but d’alimenter la réflexion stratégique en rendant disponibles des informations pertinentes, utiles, rigoureuses et fiables sur des thèmes stratégiques pour le Ministère. Elle permet d’identifier les nouvelles tendances, pratiques émergentes et enjeux susceptibles d’influencer la prise de décision et de repérer les signes  permettant d’anticiper les changements importants.

Pour toute question, n'hésitez pas à communiquer avec l'équipe de la veille.

Activité à venir

Can. ‒ A National Symposium for Child Well-being in the Middle Years
Les 20 et 21 août 2018, Vancouver


Famille

Qc – Pour une meilleure articulation des temps sociaux tout au long de la vie. L’aménagement et la réduction du temps de travail

La 4e édition de ce livre de Diane-Gabrielle Tremblay porte sur l’articulation du temps de travail et des temps sociaux (temps parental, familial, personnel, de travail, de loisir, etc.) tout au long de la vie. Il présente des données à jour sur l’emploi, les formes d’emploi, la durée et les horaires de travail. L’auteur y aborde l’évolution historique du temps de travail et les motifs pour lesquels les gens souhaitent aménager ou réduire leur temps de travail. Ce livre présente également les programmes d’aménagement, de réduction du temps de travail ou de conciliation emploi-famille existant au Canada, au Québec et ailleurs. 


Ce rapport de recherche sur les disparités salariales entre hommes et femmes, avec et sans enfant, a été réalisé par le Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO). Les auteurs concluent entre autres que l’écart de revenus entre les mères et les femmes sans enfant est généralement moins élevé au Québec que dans le reste du Canada et que les mères avec un niveau d’éducation moins élevé et les mères monoparentales sont les plus touchées par cette situation. Chez les hommes, on remarque la tendance inverse, les pères ayant en moyenne un revenu plus élevé que les hommes sans enfant. 


Dans ce numéro de Coup d’oeil sociodémographique, l’Institut de la statistique du Québec se penche sur l’emploi du temps des Québécois de plus de 15 ans. Les résultats présentés sont tirés de l’Enquête sociale générale menée en 2015 par Statistique Canada. Ils indiquent notamment que les hommes consacrent, encore aujourd’hui, en moyenne plus de temps aux activités professionnelles et les femmes, plus de temps aux activités domestiques. On y apprend également que les Québécois consacrent moins de temps à leurs activités professionnelles à compter de 55 ans et que les parents d’enfants de moins de 5 ans consacrent plus de temps aux activités domestiques.


Eurostat présente les grandes conclusions de son étude sur les naissances et la fécondité pour l’année 2016 au sein de l’Union européenne (UE). Entre autres choses, on y apprend que 5 148 millions de bébés sont nés au sein de l’UE (une augmentation de 45 000 naissances par rapport à 2015), qu’environ 5 % des naissances de premier enfant dans l’UE sont survenues chez des femmes de moins de 20 ans, et que l’indice synthétique de fécondité de l’UE s’établissait à 1,6 naissance par femme en 2016. 


Ce rapport, produit par l’Observatory for Sociopolitical Developments in Europe, recense les mesures qui favorisent une plus grande implication des hommes dans la sphère familiale, et présente les instruments mis en oeuvre dans différents États européens. L’Observatoire rend également public un document qui rend compte des principaux éléments qui ont été l’objet de discussions lors d’une rencontre d’experts sur le sujet qui s’est tenue en mai 2017, en Allemagne. 


Publié dans la revue Demographic Research, cet article analyse la relation entre les politiques familiales et les taux de fécondité à l’aide de données sur la Norvège. Il se penche plus particulièrement sur la relation entre les transferts monétaires « cash-for-care » (CFC) et la fécondité. Il se distingue d’autres travaux réalisés sur la question en tenant compte à la fois des comportements des mères admissibles au CFC et de celles qui ne le sont pas. Selon les analyses, et contrairement aux attentes théoriques, les résultats montrent que les mères admissibles au CFC ont mis plus de temps avant de mettre au monde un deuxième enfant que celles qui n’étaient pas admissibles.

Cette étude, parue dans l’European Early Childhood Education Research Journal, explore le rôle attribué aux enfants, aux professionnels de la petite enfance et aux parents à travers les communications écrites (agendas de communication et documents d’évaluation), de certains services de garde et classes de maternelle, au Québec. Les résultats montrent que ces communications façonnent différentes images de l’enfant, du professionnel de la petite enfance et du parent idéal, en milieu de garde et à l’école.


La Colombie-Britannique a récemment annoncé qu’elle souhaite mettre en place un réseau de services de garde publics. Ce bulletin d’information produit par le Fraser Institute se penche sur les leçons à tirer de l’expérience québécoise. Les auteurs présentent le réseau québécois de services de garde comme un exemple à ne pas suivre, notamment sur les plans du financement, du développement des enfants et de l’accessibilité. 


Cette étude réalisée par Cleveland Consulting Early Childhood Education and Care cherche à déterminer la meilleure façon d’améliorer l’abordabilité des services de garde aux poupons, aux bambins et aux enfants d’âge préscolaire en Ontario. Après un examen approfondi des données probantes, les auteurs recommandent au gouvernement ontarien de faire de la mise en oeuvre des services de garde gratuits pour les enfants d’âge préscolaire une priorité immédiate. La faisabilité de ce projet, sa justification, ainsi que les options de financement qui s’offrent au gouvernement sont longuement abordées dans le rapport. 


Ce numéro de la Revue internationale de l’éducation familiale vise à apporter de nouveaux éclairages sur les liens qui se tissent entre les familles et les milieux éducatifs de la petite enfance. Huit articles y explorent les enjeux et les défis autour des formes de partenariat entre les parents de jeunes enfants et les professionnels de la petite enfance. On y traite notamment des pratiques de communication parentséducatrices en centres de la petite enfance (CPE) et d’un programme visant à préparer les futures éducatrices à la petite enfance à communiquer avec les familles vulnérables dans les services de garde éducatifs du Québec.

Autres liens intéressants :


Dans le plus récent fascicule de sa série Sous la loupe, l’Institut Vanier de la famille aborde la réalité des aidants âgés au Canada. Par le biais de statistiques, l’organisme dresse le portrait des 966 000 aînés du Canada qui assument une charge de soins. On y apprend qu’un aidant âgé sur cinq a déjà conjugué sa charge de soins avec d’autres responsabilités, que ce soit comme travailleur ou bénévole. 


Cet article publié dans le Journal of Elder Abuse & Neglect présente des données sur la prévalence de la maltraitance des aînés au Canada, tirées de l’Enquête nationale sur la maltraitance des personnes âgées de 2015. Selon les auteurs, ces données sur la prévalence de la violence et de la négligence contribueront à améliorer le dépistage de la maltraitance. 


Le Comité spécial sur le vieillissement du Sénat américain publie un portrait des 10 principaux types de fraudes qui ont été portés à son attention par le biais de sa ligne antifraude. La personnification d’agents du revenu, les appels automatisés et les fausses loteries figurent parmi les principales fraudes. Au cours de l’année 2017, le Comité a reçu un total de 1 463 appels visant à dénoncer ces fraudes. 


Ce rapport publié par France Alzheimer et maladies apparentées porte sur la conciliation entre la vie professionnelle et le rôle d’aidant. Il s’intéresse notamment aux attentes des aidants envers leur employeur. Ce document confirme les difficultés auxquelles les personnes aidantes font face, comme la fatigue et la diminution de la qualité de vie, et discute de la place centrale des relations humaines pour réduire la charge qui peut parfois peser lourdement sur les proches aidants encore en activité. 


Les auteurs de cet article, publié dans le Journal of Elder Abuse & Neglect, rendent compte d’un projet pilote réalisé dans le Maine. Celui-ci visait à tester l’emploi et la validité d’une échelle ayant pour but de mesurer la résolution de cas de négligence ou de maltraitance envers les aînés. Dans l’ensemble, un bilan positif est dressé par les auteurs, qui soutiennent qu’en l’absence d’un tel outil, la recherche ne peut pas comparer l’efficacité des différents modèles d’intervention. 


Les auteurs de cet article, publié dans The Gerontologist, présentent les résultats d’une revue de la littérature sur l’âgisme et ses répercussions sur les expériences d’emploi des travailleurs âgés et sur les débouchés s’offrant à eux. Ils concluent que les études publiées sur le sujet fournissent des données probantes attestant de l’existence de stéréotypes et de perceptions âgistes au sujet des aînés qui sont sur le marché du travail. Ils constatent que de plus en plus d’études lèvent le voile sur les répercussions de l’âgisme.


L’isolement social peut contribuer au développement de problèmes de santé chez les personnes âgées. Cette étude, parue dans The Journals of Gerontology, cherche à identifier les sous-groupes d’aînés les plus à risque d’isolement social. Selon les résultats, les célibataires, les hommes, les personnes à faible niveau de scolarité et les personnes à faible revenu sont tous plus susceptibles d’être victimes d’isolement social. Par ailleurs, les adultes noirs et hispaniques seraient plus à risque de vivre de l’isolement social que les adultes blancs.


Pour toute question, n'hésitez pas à communiquer avec l'équipe de la veille.



Haut de la page

Dernière mise à jour :
23 mai 2018