Vous êtes ici Liste d'outils

6,4 millions supplémentaires et plus de flexibilité pour l’intégration des enfants handicapés dans les services de garde subventionnés

6,4 millions supplémentaires et plus de flexibilité pour l’intégration des enfants handicapés dans les services de garde subventionnés
Gatineau, le 4 juillet 2019 –  Pour faciliter l’accès aux services de garde éducatifs à l’enfance pour les enfants qui vivent avec un handicap et soutenir leur famille, le gouvernement du Québec ajoute un montant de 6,4 millions de dollars afin de bonifier la Mesure exceptionnelle de soutien à l’intégration dans les services de garde pour les enfants handicapés ayant d’importants besoins (MES).

Le ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe, a fait cette annonce aujourd’hui. Le budget annuel destiné à la MES pour l’année 2019-2020 passera donc de 9,7 millions à 16,08 millions pour l’année 2019-2020. De plus, il y aura dorénavant deux appels de demandes par année, dont le premier est lancé aujourd’hui, ce qui assurera plus de flexibilité dans le traitement des demandes et améliorera l’accès à ce soutien pour un plus grand nombre de familles québécoises. Rappelons qu’auparavant, un seul appel de demandes se tenait à l’automne de chaque année. Le ministre de la Famille a tenu à combler cette lacune administrative pour rendre la MES plus souple et plus accessible aux familles. De plus, le nombre d’heures maximal d’accompagnement par jour passera de six à huit.

Citation

« L’annonce d’aujourd’hui démontre, une fois de plus, l’engagement de notre gouvernement à mieux soutenir les parents d’enfants qui font face à des défis particuliers, dans le but d’éviter que des familles se retrouvent sans option de garde pour leur enfant. Nous souhaitons que la mesure offre plus de flexibilité et facilite ainsi l’intégration des enfants handicapés en services de garde éducatifs à l’enfance. Il s’agit de l’un des nombreux gestes concrets que notre gouvernement posera en cours de mandat pour mieux répondre aux besoins des familles et améliorer leur qualité de vie. »

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille

« Il est essentiel de mettre en place des moyens concrets pour faciliter l’intégration des enfants qui ont des besoins particuliers, peu importe le milieu de vie. Je me réjouis de cette annonce qui témoigne de notre grande volonté de venir en aide à ces tout-petits et d’appuyer leur famille. La bonification de cette mesure importante, qui s’ajoute aux autres actions gouvernementales, contribuera à créer une société toujours plus inclusive qui répond aux besoins de tous. »

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux

Faits saillants

  • Cette bonification permettra d’accompagner de 200 à 300 nouveaux enfants (selon le nombre d’heures d’accompagnement). Ils s’ajouteront aux 531 enfants qui bénéficient présentement de la MES.
  • Pour 2019-2020, le premier appel de demandes lancé aujourd’hui prendra fin le 15 août et le second se tiendra du 3 septembre au 18 octobre.
  • Le Ministère évalue également la possibilité d’ajouter au besoin un troisième appel de demandes au cours de l’hiver.
  • La MES existe depuis 2004 et s’adresse aux prestataires de services de garde éducatifs à l’enfance dont les places sont subventionnées, soit les centres de la petite enfance, les garderies subventionnées et les personnes responsables d’un service de garde en milieu familial subventionné reconnues par un bureau coordonnateur de la garde en milieu familial.
  • La MES soutient les enfants handicapés âgés de moins de cinq ans ayant d’importants besoins. Il s’agit d’une aide de dernier recours qui s’additionne à l’allocation pour l’intégration d’un enfant handicapé en service de garde subventionné.
  • Le nombre d’heures maximal d’accompagnement par jour passe de six à huit.
  • Cet accompagnement répond à des besoins d’assistance de l’enfant dans l’accomplissement de gestes de la vie quotidienne (manger, se déplacer, se vêtir, etc.) et dans sa participation aux activités du programme éducatif.
  • La subvention doit servir exclusivement à rémunérer la personne qui accompagne l’enfant afin de faciliter son intégration en service de garde, après acceptation par le Ministère du nombre d’heures demandées. Les frais d’administration, de gestion, d’organisation des services, de concertation et d’analyse des demandes ainsi que tous les autres frais sont exclus de cette mesure.

Lien connexe

Mesure exceptionnelle de soutien à l’intégration :
https://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/services-de-garde/cpe-garderies/enfants-besoins-particuliers/mesure-exceptionnelle/Pages/index.aspx

Haut de la page