Vous êtes ici Liste d'outils

nouvelle-2018-06-04-2

Plan d’action 2018-2023 Un Québec pour tous les âges : ensemble pour instaurer les conditions propices au vieillissement actif
Québec, le 4 juin 2018 –  Le gouvernement du Québec lance son deuxième plan d’action de cinq ans pour soutenir le vieillissement actif : Un Québec pour tous les âges. Il prévoit des investissements de 12,3 milliards de dollars d’ici 2023 en vue de favoriser la participation et l’inclusion sociale des aînés ainsi que leur accès aux environnements sécuritaires et aux soins pouvant leur être nécessaires pendant la vieillesse.
Le plan d’action compte 85 mesures portées par 20 ministères et organismes publics. Il tient compte de préoccupations exprimées lors de consultations menées en 2017 auprès de partenaires et d’organismes préoccupés par les conditions de vie des aînés ainsi qu’auprès de la population. 

Le gouvernement du Québec mise sur cinq priorités d’intervention d’ici 2023 pour répondre au désir d’autonomie des aînés et à leur volonté de demeurer partie prenante de la société, à l’heure où les Québécoises et les Québécois sont appelés à mener une vie plus longue, plus active et en meilleure santé que les générations qui les ont précédés :

  • Augmenter l’appui au milieu municipal pour soutenir ses efforts d’adaptation au vieillissement de la population;
  • Améliorer le soutien aux organismes locaux et régionaux qui favorisent la participation sociale des aînés et contribuent à l’amélioration de leur qualité de vie;
  • Favoriser les initiatives visant à reconnaître, à accompagner et à soutenir les proches aidants d’aînés;
  • Augmenter le nombre de personnes recevant des services de soutien à domicile et développer les services pour mieux répondre aux besoins des personnes aînées;
  • Créer de nouveaux espaces de réflexion et de concertation entre les acteurs concernés par les défis que pose le vieillissement de la population. 

Citations

 « La qualité de vie des aînés, est au cœur des priorités du gouvernement du Québec. Aujourd’hui, notre gouvernement réaffirme son leadership en matière de vieillissement actif en présentant un nouveau plan d’action ambitieux qui agit sur plusieurs fronts, à l’image des composantes multiples du parcours de vie des aînés. Il fait appel au pouvoir d’agir des communautés et à la mobilisation d’acteurs de la société civile, afin que nous puissions bâtir ensemble une société qui soutient la création de passerelles entre les générations, où l’âge n’est pas un frein et où les personnes aînées peuvent se sentir respectées, engagées et reconnues. » 

Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation

« Ce plan d’action s’inscrit dans la continuité pour assurer la mise en œuvre et le respect des objectifs que le Québec s’est fixés. Il démontre l’engagement de notre gouvernement à mobiliser ses ressources et ses partenaires à l’égard des aînés, notamment à mobiliser et à encourager la contribution de ces personnes à la société québécoise. Cette vision concertée est le fruit de nos efforts en vue de continuer à faire du Québec un endroit où il fait bon vieillir. » 

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Ensemble, nous avons travaillé, en Mauricie et partout au Québec, à mettre en place les conditions favorables aux personnes aînées pour qu’elles puissent développer leur plein potentiel et participer, selon leurs besoins et leurs préférences, à la vie de leur communauté. Aujourd’hui, nous allons encore plus loin! Je suis très fière de participer au lancement de ce plan d’action qui représente une autre étape charnière pour assurer le mieux-être des aînés et créer les conditions propices au vieillissement actif. » 

Julie Boulet, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie 

Faits saillants

  • Le Québec est la seule province canadienne à s’appuyer sur une véritable politique en matière de vieillissement actif, Vieillir et vivre ensemble, chez soi, dans sa communauté, au Québec et dont les orientations s’inspirent de l’approche prônée par l’Organisation mondiale de la Santé : participer dans sa communauté, vivre en santé dans sa communauté et créer des environnements sains, sécuritaires et accueillants pour les aînés.
  • La plupart des 85 mesures du plan d’action 2018-2023 sont de nouvelles mesures touchant notamment l’engagement social, citoyen et professionnel, la solidarité intergénérationnelle, les services de soutien à domicile, l’habitation, le transport et la mobilité, la sécurité ainsi que l’accessibilité à l’information gouvernementale. Elles visent, entre autres, l’amélioration des services, la formation, la diffusion d’information, les activités de promotion et de sensibilisation, le soutien et l’accompagnement, l’innovation technologique ainsi que l’adoption des meilleures pratiques.
  • Les investissements de 12,3 milliards de dollars prévus pour ce plan d’action s’ajoutent aux investissements consacrés par l’État québécois au bien-être des aînés depuis plusieurs années, notamment par des mesures fiscales favorisant le maintien à domicile et l’autonomie, des interventions en santé et en services de soutien à domicile ainsi que des initiatives en matière d’habitation ou de transport.
  • Selon les données les plus récentes, plus de 1,5 million de personnes sont âgées de 65 ans au Québec, soit une personne sur six. Si la tendance se maintient, cette proportion atteindra une personne sur quatre en 2031. Aujourd’hui, le Québec occupe le troisième rang des provinces canadiennes où l’espérance de vie est la plus élevée, derrière la Colombie-Britannique et l’Ontario, et il figure parmi les endroits dans le monde où elle demeure la plus élevée.
  • Le profil des aînés québécois se caractérise notamment par la multiplication de leurs expériences, de leurs parcours de vie et des environnements dans lesquels ils évoluent. Aujourd’hui, la vaste majorité des aînés québécois vieillissent actuellement chez eux : un peu plus de 96 % d’entre eux sont propriétaires de leur domicile ou locataires d’un logement, notamment dans les résidences privées pour aînés, les coopératives et les organismes sans but lucratif d’habitation. 

 

Haut de la page