Vous êtes ici Liste d'outils

Actualité

12 590 $ aux municipalités de Cap-Saint-Ignace et de Notre-Dame-du-Rosaire pour favoriser le vieillissement actif des personnes aînées
Montmagny, le 3 août 2017 –  Le député de Côte-du-Sud, M. Norbert Morin, est heureux d’informer les citoyens de la région, au nom de la ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, Mme Francine Charbonnneau, de la disponibilité d’une aide financière pour soutenir les municipalités engagées dans la démarche Municipalité amie des aînés (MADA).

Ainsi, le Gouvernement du Québec accorde un soutien financier totalisant 12 590 $ aux municipalités de Cap-Saint-Ignace et de Notre-Dame-du-Rosaire pour la réalisation de nouveaux projets visant à favoriser le vieillissement actif, dans le cadre du Programme d’infrastructures Québec-Municipalités – Municipalité amie des aînés (PIQM-MADA).

Depuis 2010, le ministère de la Famille et le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire soutiennent financièrement des projets d’infrastructures et d’aménagement dans le cadre de ce programme. Grâce à cette collaboration, divers projets sont possibles : amélioration de l’accès aux édifices municipaux (ex. : installation de rampes d’accès et d’ascenseurs dans des centres communautaires), installation de modules d’exercice à l’extérieur, aménagement de parcs ou de sentiers pédestres, etc.

Citations :

« Je salue ces initiatives des municipalités de Cap-Saint-Ignace et de Notre-Dame-du-Rosaire qui encourageront la pratique d’activités physiques adaptées aux besoins des aînés. Ces projets contribueront au vieillissement actif et en santé des personnes aînées de ces communautés ainsi qu’à l’amélioration de leurs conditions de vie et de celles de tous les citoyens. Je remercie ces deux municipalités pour leurs actions qui favorisent la création de milieux de vie stimulants et agréables pour tous. »

Norbert Morin, député de Côte-du-Sud

« En adaptant les installations de nos municipalités pour les personnes aînées, nous permettons à ces dernières de demeurer actives dans leur milieu, d’y vivre pleinement et de contribuer à sa vitalité. Il suffit souvent de quelques ajustements pour favoriser grandement le vieillissement actif. »

Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation

« Il est important pour moi que les aînés de Cap-Saint-Ignace et de Notre-Dame-du-Rosaire, tout comme ceux d’ailleurs dans notre région, aient accès à des lieux accueillants et adaptés à leurs besoins. En améliorant les conditions de vie des personnes aînées, nous favorisons leur engagement dans le milieu et leur pleine participation à la société. »

Dominique Vien, ministre responsable du Travail, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, députée de Bellechasse

Faits saillants :

  • La Municipalité de Cap-Saint-Ignace reçoit 3 150 $ pour l’installation d’une gloriette (petit pavillon) au Jardin des aînés. Le projet prévoit l’ajout d’une aire de repos avec aménagement paysager. En vertu des normes du programme, le coût maximal admissible pour ce projet est établi à 6 300 $. Le Gouvernement du Québec et la Municipalité versent chacun 3 150 $.
  • La Municipalité de Notre-Dame-du-Rosaire reçoit 9 440 $ pour l’aménagement d’un espace récréatif pour les aînés sur le terrain de l’édifice municipal. Cet aménagement comprend notamment des balançoires de bois, des tables de pique-nique et deux allées de pétanque. En vertu des normes du programme, le coût maximal admissible pour ce projet est établi à 11 800 $. Le Gouvernement du Québec verse 9 440 $, alors que la contribution de la Municipalité de Notre-Dame-du-Rosaire se chiffre à 2 360 $.
  • Les municipalités qui ont adopté une politique et un plan d’action s’inscrivant dans la démarche MADA sont admissibles au PIQM-MADA. L’aide financière accordée aux municipalités de Cap-Saint-Ignace et de Notre-Dame-du-Rosaire découle de l’appel de projets tenu en 2015 pour ce programme.
  • La démarche MADA applique le concept du vieillissement actif prôné par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Elle est fondée sur l’adaptation des politiques, des infrastructures et des services municipaux au vieillissement de la population, en vue d’optimiser les possibilités de bonne santé, de participation et de sécurité et de contribuer ainsi à accroître la qualité de vie des aînés.
  • Depuis 2009, 861 municipalités et MRC sont engagées dans une démarche MADA. Près de 12 millions de dollars leur ont été accordés dans le cadre de leurs démarches visant l’adoption de politiques et de plans d’action municipaux en faveur des personnes aînées.
  • Aujourd’hui, plus de 90 % de la population du Québec vit dans une municipalité ou une MRC amie des aînés.
  • Le Québec est la société la plus avancée au monde dans l’application de l’approche « ami des aînés » prônée par l’OMS.

Liens connexes :

Haut de la page