Vous êtes ici Liste d'outils

Évaluation

Les dossiers admis seront évalués par un comité de sélection sous la responsabilité du Ministère, en fonction des critères suivants :

  • La pertinence et la qualité du projet;
  • Les retombées anticipées, ses effets structurants;
  • Le réalisme du projet.

Qualité de la demande

  • La demande d’aide financière doit contenir des informations claires, concises et complètes.

Pertinence et qualité du projet

  • Les informations transmises doivent permettre de juger de la pertinence et la qualité du projet au regard :
    • de la démarche gouvernementale;
    • des objectifs du programme de soutien;
    • de l’adéquation des activités prévues avec les objectifs du projet.
  • Le projet cadre avec la mission principale du demandeur.
  • Le projet prévoit, lorsque cela est pertinent, la concertation sur le plan local ou régional et l’appui du milieu et des partenaires.

    Retombées anticipées

    • Les informations transmises dans la demande doivent permettre de juger :
      • des répercussions positives sur la problématique de l’intimidation;
      • de l’apport au milieu ou au territoire d’intervention;
      • de l’effet escompté à court ou moyen terme;
      • de la viabilité du projet et du potentiel de pérennisation, s’il y a lieu;
      • du potentiel de transférabilité à d’autres milieux ou clientèles.

    Réalisme du projet

    • Le réalisme du projet sera considéré en fonction :
      • des moyens mis en œuvre pour la réalisation du projet;
      • de la capacité du demandeur à réaliser le projet dans le respect du montage financier prévu, de la programmation proposée, de la capacité organisationnelle et logistique de l’organisme et des garanties de réalisation offertes;
      • de l’expérience ou de l’expertise reconnue de l’organisme par rapport à la problématique de l’intimidation, à la nature du projet soumis et à la clientèle ciblée par le projet;
      • de l’expérience et de l’expertise des personnes affectées au projet.

    Attention particulière

    • Une attention particulière sera portée aux projets :
      • prévoyant la participation active des personnes concernées dans l’élaboration et la réalisation des activités (projets « par et pour » les jeunes, les Autochtones, les aînés, etc.);
      • qui associent des chercheurs, des évaluateurs ou du personnel clinique à la démarche;
      • ciblant des groupes en situation de vulnérabilité face à l’intimidation;
      • novateurs;
      • qui abordent une ou des réalités peu traitées sur le terrain ou pour un territoire donné;
      • qui visent à implanter une démarche ayant fait ses preuves dans un autre contexte ou un autre milieu;
      • issus d’une concertation misant sur la complémentarité des expertises.

     

    Renseignements

    Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer par courriel à intimidation@mfa.gouv.qc.ca.

    Haut de la page

    Dernière mise à jour :
    12 mai 2017