Vous êtes ici Liste d'outils

Journée mondiale de l’enfance 2014

Cette année, le ministère de la Famille a souligné la Journée mondiale de l’enfance sous le thème de l’expression du jeune enfant. Le Ministère a souhaité ainsi mettre en valeur les perles d’enfants, ces paroles amusantes des enfants qui témoignent de leur vision du monde.

Parmi les perles d’enfants récoltées, quatre ont été illustrées et utilisées pour produire les cartes de vœux du Ministère pour le temps des Fêtes 2014.

Découvrez ces perles illustrées, une à une, chaque jour cette semaine.

Et la perle du jour est...

 

Constatant l'absence de lune en une froide soirée d'hiver, Mathilde s'exclame : « Papi, tu as oublié d'allumer la lumière du soir? ». Mathilde, 3 ans. Collecte de perles d'enfants 2014.

En déjeunant avec sa grand-mère qui s'était fait un café au lait mousseux, Élodie questionne : « Mamie, du savon dans ton café? ». Élodie, 2 ans. Collecte de perles d'enfants 2014.

Voyant que les crayons que lui tendait sa grand-mère avaient besoin d'être aiguisés, Marianne lui dit : « Voyons mammie, tes crayons de couleur sont tout déguisés! ». Marianne, 4 ans. Collecte de perles d'enfants 2014.

Contemplant par la fenêtre la première neige qui tombe, Félix commente : « Moi j'aime la neige, ça me fait penser aux ours scolaires! ». Félix, 3 ans. Collecte de perles d'enfants 2014.

Voici quelques perles recueillies lors de la collecte :

Voyant un chou servant à décorer un emballage cadeau qui avait été emporté par le vent et qui gisait sur un trottoir, Louis-Philippe, 3 ans, s'exclame : 
« Maman, regarde! C'est un bonnet de cadeau! »

Des enfants discutent du métier de leurs parents. Olivia, 3 ans, sait très bien ce que fait maman :
« Maman travaille à la Réjudorange » (Régie des rentes).

Lors du retour à la maison, Léa-Rose, 4 ans, aide sa mère à déshabiller sa sœur :
« Maman, laisse moi t'aider, je vais enlever le pantalon d'ÉTOILES de ma petite sœur! »

Léa, 4 ans, a mis tous les canards en plastique dans un chaudron et son éducatrice lui demande ce qu’elle cuisine :
« Ben voyons, je prépare un conflit de canard! »

En une journée plus fraîche, Juliette, 4 ans, tremblote :
« Maman, j'ai froid! Ça me donne la CHALEUR de poule sur mes bras! »

Ève-Marie, 3 ans et demi, joue avec sa grande sœur à la cuisinière. Elle lui offre de la soupe :
« La soupe, t'as le choix entre chaude, TIMIDE ou froide... »

Pendant le câlin avant le dodo, Ulrik 5 ans dit à sa mère :
« Maman je t'aime trop, c'est incomesurable! »

Sacha, 3 ans :
« Mon papa s'appelle Jean-Jacques, ma maman s'appelle Chérie! »

Mathis, 5 ans :
« Papa, ton professeur de travail s'appelle comment? »

Victoria, 5 ans, attend avec impatience son amie rouquine qui vient dormir à la maison :
« Maman, j’ai hâte de voir ma belle amie Jade avec ses points de douceur! »

Killian, 4 ans, veut que son papa vienne le chercher plus tôt :
« Peux-tu acheter un autre travail pour être plus proche de ma garderie, comme maman? »

Zac, 3 ans, regarde des photos de maman enceinte et s’exclame :
« Maman quand j'étais dans ton ventre, pourquoi est-ce que tu m'avais mangé? »

Florence, 4 ans se questionne sur les genres…
« La maison maman, c'est une fille? »

Malik, 4 ans, se fait donner une petite tape par accident :
« Lui, il m'a donné un coup de main! »

Joliane, 4 ans, éclaire le dos de la main de son frère et voit ses veines :
« Félix, regarde, quand je mets une lampe derrière ta peau, on voit tes racines! »

Molie, 4 ans, aime bien parler dans une langue inventée :
« Wong de wong de wong tong tong!
Papa lui demande: - Molie est-ce que tu parles en anglais?
- Non, je parle en pâté chinois! »

Qu’entend-t-on par « perles d’enfants »?

Les perles d’enfants sont des erreurs. Par exemple, certaines voyelles étant plus difficiles à prononcer, la plupart des jeunes enfants les disent correctement à partir de 4 ans seulement; l’enfant fait une relation erronée de cause à effet; l’enfant en apprentissage d’un nouveau mot en prononce une partie comme un mot qu’il connaît déjà. Il arrive également que la logique guide l’enfant dans ses paroles rigolotes, comme lorsqu’il apprend à compter en disant vingt et un, vingt et deux, vingt et trois…

L’expression, un droit fondamental inscrit dans la Convention relative aux droits de l’enfant

La Convention inclut entres autres deux articles sur le thème de l’expression :

  • l’article 12 : les enfants ont le droit d’exprimer librement leur opinion sur les questions qui les touchent
  • l’article 13 : les enfants ont le droit d’exprimer leur point de vue, d’être renseignés, et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières.

La Convention mentionne également que les opinions de l'enfant sont prises en considération, en tenant compte de son âge et de son degré de maturité.

L’exercice de ce droit à l’expression est balisé par le respect des droits ou de la réputation d'autrui.

Pour en savoir davantage sur l’expression de l’enfant, visitez la nouvelle section à cet effet sous le développement des enfants.

Haut de la page

Dernière mise à jour :
19 décembre 2014